Cathos Unis Contre l’Hétérosexualité. Un mouvement apoliticien et confessionnel assumé.

Honda s’aligne aussi sur la Bête Hétérosexualité (culte de la Différence)

 
Je vous renvoie également à mon article sur Whirlpool.

La FNAC nous serine avec l’hétérosexualité

Qu’on ne me dise plus que la Bête de l’Apocalypse n’est pas l’hétérosexualité après le film « Chair de poule 2″…

 
Qu’on ne me dise plus que la Bête de l’Apocalypse n’est pas l’hétérosexualité (culte de la diversité en soi), après le film « Chair de poule 2 » où l’on voit les nounours multicolores attaquer les Humains…
 
Je vous renvoie à mes trois articles expliquant le concept de Bête-Hétérosexualité : article 1, article 2 et article 3.

Affiche Darkest Minds : à la plus grande gloire de la Bête « Hétérosexualité »

Je vous l’avais dit : la Bête de l’Apocalypse, c’est l’hétérosexualité (en tant que culte idolâtre des différences).
 

 
N.B. : On ne voit pas bien mais sur l’affiche ils ont les yeux rouges.
 
N.B.2 : Ce matin, j’ai croisé un nouveau SDF homo (aussi âgé qu’avant-hier, mais noir) qui maudissait bien fort dans la rue « les hétérosexuels ».
 

 

La Bête à America’s got talent

 
Il y a sur cette vidéo tout ce que je décris précisément sur l’avènement de la Bête de l’Apocalypse (la pluie d’or, le culte idolâtre de la « diversité », l’angélisme luciférien doré, la Nouvelle Religion mondiale fondée sur les énergies, le naturalisme franc-maçon, le super-primitivisme, les attitudes animales et les convulsions surnaturelles chez les choristes, la promotion ouverte de l’hétérosexualité et de l’homosexualité – alignées à la différence des générations, des sexes, ou à la différence Créateur-créatures -, la glorification du X, l’angélisme asexué et la bisexualité, etc.). Nos contemporains sont en train de devenir complètement tarés. Et le pire, c’est qu’ils trouvent cette possession satanique « belle et émouvante ». Sidérant aveuglement.

Les dérives de l’altruisme (ou de l’hétérosexualité) dénoncées par le philosophe Alain Pascal

 
« La compréhension des autres est une attitude désormais triomphante, et jusqu’à faire prédominer les autres sur les siens. Comme si l’autre était nécessairement l’égal, voire supérieur. » (Alain Pascal, Le Siècle des Rose-Croix : Pascal contre Descartes, Éd. des Cimes, Paris, 2018, p. 366)

Meghan Markle refuse d’obéir à son mari le prince Harry… et le monde applaudit cet affront comme un merveilleux sacre, un beau serment

Meghan Markle refuse d’obéir à son mari le prince Harry… et le monde applaudit cet affront comme un merveilleux sacre, un beau serment.
 

 
Notre époque associe de plus en plus l’obéissance à la soumission. Et à tort. Ou alors à tort quand le mot « soumission » est lui-même connoté négativement comme une destruction ou un rapport de force dominant-dominé. La preuve : Meghan Markle refuse d’« obéir » à son mari. Elle se contente de répondre « I will », en contournant la formule requise. Et ça fait sourire tout le monde, tout en se donnant des airs de défi, de conquête, de militance féministe, de pied-de-nez aux conventions « patriarcales », de modernité et d’émancipation. Alors qu’il n’y a pas, pour une femme, de réelle liberté sans soumission, sans consentement à appartenir, sans obéissance (à Dieu, à travers notamment son mari). Avec Meghan, nous avons affaire à une sorte de Princesse Disney, rebelle, effrontée, faussement impertinente, presqu’à une louve déguisée en brebis.

Le virilisme hétérosexuel instrumentalisant saint Joseph

 
Je vois que certains clercs instrumentalisent ce jour de la saint Joseph (… ou les Vendéens, comme l’avait fait le cardinal Sarah), pour défendre un virilisme hétérosexuel qui n’a rien à voir. En effet, sur le mur Facebook du père Fabrice Loiseau proposant sa « Soirée pour les hommes », à l’instant, vous pouvez lire : « Vive la Vendée ! Tant qu’il y aura des hommes, il y aura des Vendéens ! » Pas sûr que saint Joseph, le vrai, soit d’accord… Quand je pense que j’ai témoigné dans son camp de jeunes il y a quelques années, ça me dégoûte.

L’hétérosexualité, même dans sa version « catholique », reste l’hétérosexualité

 
Je tombe sur cet article « Quand la Tech arrive en Terre Sainte ». Alors on garde son calme. On essaie de ne pas trop s’énerver face à ces marchands du Temple bobos qui se présentent comme des « catholiques cools et branchés » et qui ont la prétention de « dépoussiérer l’Église » via la « Tech » et avec la complicité du Padreblog et des Bernardins, sans annoncer évidemment la Vérité de Jésus (car faut pas « faire polémique »). On commence tout juste à se les coltiner. Ce n’est que le début du cauchemar. Et ils se dirigent, eux aussi, à l’Armageddon. Comme par hasard.
 
L’hétérosexualité, même dans sa version « catholique », ça reste l’hétérosexualité. #PitchMyChurch3 #BitchMyChurch #ChurchTech
 
N.B. : Sur les cathos branchés (et bobeaufs hétéros buveurs de bière), lecture chaudement recommandée : Homo-Bobo-Apo (version papier ou version audio).

Mentís

 
Mentís. No es un éxito, puesto que no habláis de homosexualidad, que ES la coartada principal de esta ley (y no « el Niño », « la Vida », « la Familia ») y que no escucháis a las personas homosexuales continentes católicas. Esta ley se impondrá de otra manera (« lucha por las diversidades/contra las discriminaciones »).