Cathos Unis Contre l’Hétérosexualité. Un mouvement apoliticien et confessionnel assumé.

Meghan Markle refuse d’obéir à son mari le prince Harry… et le monde applaudit cet affront comme un merveilleux sacre, un beau serment

Meghan Markle refuse d’obéir à son mari le prince Harry… et le monde applaudit cet affront comme un merveilleux sacre, un beau serment.
 

 
Notre époque associe de plus en plus l’obéissance à la soumission. Et à tort. Ou alors à tort quand le mot « soumission » est lui-même connoté négativement comme une destruction ou un rapport de force dominant-dominé. La preuve : Meghan Markle refuse d’« obéir » à son mari. Elle se contente de répondre « I will », en contournant la formule requise. Et ça fait sourire tout le monde, tout en se donnant des airs de défi, de conquête, de militance féministe, de pied-de-nez aux conventions « patriarcales », de modernité et d’émancipation. Alors qu’il n’y a pas, pour une femme, de réelle liberté sans soumission, sans consentement à appartenir, sans obéissance (à Dieu, à travers notamment son mari). Avec Meghan, nous avons affaire à une sorte de Princesse Disney, rebelle, effrontée, faussement impertinente, presqu’à une louve déguisée en brebis.

Le virilisme hétérosexuel instrumentalisant saint Joseph

 
Je vois que certains clercs instrumentalisent ce jour de la saint Joseph (… ou les Vendéens, comme l’avait fait le cardinal Sarah), pour défendre un virilisme hétérosexuel qui n’a rien à voir. En effet, sur le mur Facebook du père Fabrice Loiseau proposant sa « Soirée pour les hommes », à l’instant, vous pouvez lire : « Vive la Vendée ! Tant qu’il y aura des hommes, il y aura des Vendéens ! » Pas sûr que saint Joseph, le vrai, soit d’accord… Quand je pense que j’ai témoigné dans son camp de jeunes il y a quelques années, ça me dégoûte.

L’hétérosexualité, même dans sa version « catholique », reste l’hétérosexualité

 
Je tombe sur cet article « Quand la Tech arrive en Terre Sainte ». Alors on garde son calme. On essaie de ne pas trop s’énerver face à ces marchands du Temple bobos qui se présentent comme des « catholiques cools et branchés » et qui ont la prétention de « dépoussiérer l’Église » via la « Tech » et avec la complicité du Padreblog et des Bernardins, sans annoncer évidemment la Vérité de Jésus (car faut pas « faire polémique »). On commence tout juste à se les coltiner. Ce n’est que le début du cauchemar. Et ils se dirigent, eux aussi, à l’Armageddon. Comme par hasard.
 
L’hétérosexualité, même dans sa version « catholique », ça reste l’hétérosexualité. #PitchMyChurch3 #BitchMyChurch #ChurchTech
 
N.B. : Sur les cathos branchés (et bobeaufs hétéros buveurs de bière), lecture chaudement recommandée : Homo-Bobo-Apo (version papier ou version audio).

Mentís

 
Mentís. No es un éxito, puesto que no habláis de homosexualidad, que ES la coartada principal de esta ley (y no « el Niño », « la Vida », « la Familia ») y que no escucháis a las personas homosexuales continentes católicas. Esta ley se impondrá de otra manera (« lucha por las diversidades/contra las discriminaciones »).

Heterosexualidad y su sinónimo « Diversidad »

Ya os decía que el lobby LGBT o seudo « lobby gay » está en realidad encabezado por el « lobby heterosexualidad » (y su sinónimo : « diversidad »). La heterosexualidad, es el diablo disfrazado de diferencia de sexos. #heterosexualidad #diversidad #LGBT
 

La stupidité de la revue L’Incorrect

 
En fait, à L’Incorrect, ils sont tellement stupides qu’ils n’ont toujours pas compris que l’hétérosexualité était précisément l’homosexualité et la bisexualité (cf. voir l’article du 12 février 2018). Ils disent « Hétéroutai » car ils ne voient même pas l’hétérosexualité là où elle se trouve vraiment ! D’une part, ils la confondent avec la différence des sexes, d’autres part, ils n’ont toujours pas réalisé (car ils ne m’ont pas lu et surtout ils ne connaissent pas l’histoire de l’hétérosexualité) que l’hétérosexualité était une homosexualité déguisée/une différence des sexes forcée/bisexuelle. Franchement, être de droite, c’est pas un atout…

Le Figaro se la joue Homovox quand il est déjà trop tard

 
Le genre d’articles typés Homovox, pseudo courageux, et qui ne servent à rien : justification de la confusion entre différence des sexes et hétérosexualité, zéro explication de l’homosexualité et justification tacite de la cause (la pratique homo) dont on déplore les conséquences (PMA, GPA, ladite « dictature » du « lobby gay »). Faire son coming out pour « ça », franchement…
 

 
Ras-le-bol de ces gens de droite qui ne comprennent rien et qui ne se croient pas homophobes alors qu’ils le sont en justifiant « l’identité » et/ou la pratique homo.

« La Force est féminine »

L’Antéchrist et le Gouvernement Mondial franc-maçon arrivent avec l’idée soi-disant égalitariste que Dieu serait une femme, un dithéisme homme-femme (hétérosexualité), une « Force » énergétique et asexuée avec tous les attributs de l’hyper-féminité, de l’hyper-sororité et de l’hyper-maternité (qui n’a rien à voir avec les vraies femmes, soeurs et mères)… tout ça pour dégommer Jésus, Dieu fait homme. « La Force est féminine » chante Mylène Farmer dans « Méfie-toi ». « Dieu est une femme lesbienne! » lit-on sur les poitrines noircies des Femen. Et là, je vois l’éloge de la « Force femelle » sur les vitrines de Nike.
 

La connerie brute

La connerie brute de ces « catholiques » qui se prennent pour des « hétérosexuels »…
 

 
N.B. : Et je précise que Fikmonskov est le premier à ricaner dès qu’il entend le mot « homophobe »…

Le seul livre sur l’homosexualité vendu à l’abbaye de Bellefontaine…

 
Voici l’unique livre sur l’homosexualité vendu à l’abbaye de Bellefontaine… #OnNEstPasDansLaMerde #ViveLHétérosexualité