Cathos Unis Contre l’Hétérosexualité. Un mouvement apoliticien et confessionnel assumé.

Côte d’Ivoire croquée doucement mais sûrement par la Suède

 
Tout va bien… La Suède se charge d' »éduquer » la Côte d’Ivoire (…aux « valeurs » LGBT, à la 4G, à la guerre…). Dormez en paix et en toute sécurité, bons Africains. Et nous, en Europe, continuons à avoir peur de parler d’homosexualité ou à empêcher d’en parler : ça ne laissera que plus de marge de manoeuvre aux libéraux libertaires !
 

Surtout, ne vous sentez pas visés…

 
Surtout, Erwann Binet, Christiane Taubira et Najat Vallaud-Belkacem, ne vous sentez pas visés. #mariagepourtous #homophobie #GPA #clonage
 

Homosexualité, l’alibi principal de la prochaine Guerre mondiale, le critère de dessin des futurs blocs ennemis

 
Aussi incroyable et excessif que cela puisse paraître, il semble que, sous l’influence des mass médias et de la globalisation des législations politiques internationales, la cartographie géopolitique mondiale obéisse et s’organise principalement sur l’homosexualité pour la formation, le positionnement, la consolidation, le durcissement et le classement des blocs qui risquent de s’affronter lors d’un conflit mondial. Tout ce qui n’est pas mariage gay = antidémocratique. Cela me frappe concernant par exemple l’inimitié massive des pays occidentaux contre Poutine. Croyez-vous que celle-ci se base sur la Crimée, l’Ukraine, la peur de l’Empire soviétique, des restes de Guerre Froide ? Non. C’est principalement sur la défaveur connue de la Russie aux droits LGBT et à Conchita Wurst. Ça ne va pas chercher plus loin. Idem, quand je vois l’artificielle mais pourtant concrète « unité » qu’ont vécue cette semaine les 50 États des États-Unis autour de la légalisation du « mariage gay », et la folle pression qui est faite à tous les pays européens pour se mettre au diapason arc-en-ciel. Enfin, c’est en constatant le poids social considérable que prend le positionnement contre le « mariage homosexuel » dans la vie d’une personne qui ose dire « non » à ce dernier, ainsi que les retombées radicales qui pèsent pénalement sur la carrière d’un homme politique qui ne se plie pas aux diktats de la pensée unique gay friendly, que je mesure combien l’homosexualité, qui à la base n’est qu’un particularisme désirant minoritaire apparemment secondaire, joue le rôle d’arbitre du monde, de ruban rose qui sépare les peuples. Elle découpe à elle seule dans l’esprit des habitants de la Terre les soi-disant « camp du bien » et « camp du mal ». L’homosexualité est […]

Un texte biblique qui devrait tous nous dissuader d’être socialiste ou communiste

« La multitude de ceux qui étaient devenus croyants avait un seul cœur et une seule âme ; et personne ne disait que ses biens lui appartenaient en propre, mais ils avaient tout en commun. C’est avec une grande puissance que les Apôtres rendaient témoignage de la résurrection du Seigneur Jésus, et une grâce abondante reposait sur eux tous. Aucun d’entre eux n’était dans l’indigence, car tous ceux qui étaient propriétaires de domaines ou de maisons les vendaient, et ils apportaient le montant de la vente pour le déposer aux pieds des Apôtres ; puis on le distribuait en fonction des besoins de chacun. » (Actes des Apôtres, 4, 32-35)
 
Un texte qui illustre à mon avis pourquoi il ne faut surtout être ni communiste ni socialiste. (Je n’ai pas dit « de gauche », attention)
 
(Parce que le communisme ne rend pas témoignage à Dieu et fait du COMMUN un diktat, une idéologie sans liberté ni Charité. Parce que le socialisme respecte rarement les Apôtres et ne distribue pas les richesses selon les besoins de chacun : au contraire, son concept d’égalité est utilisé pour attribuer les mêmes besoins à tous, pour uniformiser les personnes et les situations sous forme de « droits » universels et d’« égalité des chances » ; l’égalité qu’il prône est une atteinte à l’équité, à la véritable justice.)

Hollande profite du deuil en Argentine pour caser son idéologie libertaire. Son culot n’a pas de limite ?

 
En direct. François Hollande, sur I-Télé, rendant hommage aux 10 victimes d’Argentine, vante les « valeurs républicaines » de courage et d’engagement des sportifs morts, et en profite pour verser dans l’idéologie individualiste libertaire. Je cite son discours incroyablement idéologisé, digne de la franc-maçonnerie, complètement déconnecté du drame qu’il déplore, instrumentalisant l’événement pour justifier la pensée unique et individualiste des Lumières : « C’est l’esprit républicain. C’est l’esprit révolutionnaire. C’est peut-être aussi l’esprit libertaire. » Mais tout le monde ferme les yeux et se laisse embobiner, sans y voir l’indécence et la manipulation.

Quand Manuel Valls dit que les votants FN n’aiment pas la France…

 
Je tombe par hasard sur un fil de discussion Facebook d’une amie. Elle raconte sa rencontre touchante avec deux retraités roublards qui profitent financièrement du système d’aides sociales de notre État-Providence parce qu’ils se présentent à Lui comme des vieux sans ressource. Ils étaient tout fiers de lui dire qu’en France, il vaut mieux se présenter en victimes à assister et saigner le pays pour recevoir de l’argent plutôt que d’essayer de s’en sortir et de dire la vérité sur sa situation matérielle.
 
L’une des contacts de cette amie passe du coq à l’âne et embraye sur la défense du FN (Visiblement, ça la démangeait !). Ma capture d’écran a mangé une part du message de celle-ci, pour qu’on ne voie pas qui l’a écrit, par souci d’anonymat et par respect pour cette femme (intégralement, il disait ceci : « C’est un acte de résistance qui tient la route, comme de voter LePen pour dynamiter le système. Moi je suis pour tout dynamiter, cette fausse démocratie dans laquelle je me sens enfermée ne me convenant plus du tout du tout. Je ne ferai rien de gaieté de coeur, mais je ferai tout ce que je peux pour que le système s’éfondre rapidement. »)
 

 
Non voyons, le FN n’est pas du tout un parti de haine qui serait fondé sur le mécontentement, la solution par défaut et la soif de destruction ! Quand Manuel Valls dit que les votants FN n’aiment pas la France, il a raison (pour une fois qu’il ne raconte pas de connerie…). Ils attendent qu’elle pète, qu’elle implose, qu’elle se délabre sans lui prêter assistance, exactement comme beaucoup de populations issues de l’immigration d’ailleurs. Ils se réjouissent de sa chute. Juste pour la maigre satisfaction […]

Je vote FN… euh, pardon, je suis royaliste

 
Je suis votant FN… euh pardon, je suis royaliste.

 
En ce moment, le militant FN fleurit. Encore tapi dans l’ombre – mais plus pour très longtemps –, il s’autorise maintenant beaucoup d’excès (verbaux, physiques), parce qu’il a envie de jeter l’éponge et de démissionner de son époque, parce qu’il a envie de grand changement radical et brutal, parce que c’est le bordel et le flou croissant en France, parce que le mécontentement se généralise (et le FN a toujours eu pour fond de commerce la peur, le ras-le-bol sans forme et les frustrations humaines). Fini le temps où il ruminait en silence sa rancœur, son exaspération, ses peurs, sa colère, et sa déception de tout, de la politique surtout, de l’Église vaticane un peu, du Monde contemporain globalement. Maintenant, il se lâche, et surfe sur toutes les vagues de l’anti-conformisme anti-étatique anti-République anti-médias : les élections du Doubs, la Syrie et l’Ukraine, l’indigence et la violence du courant « Je ne suis pas Charlie », le soutien à Poutine, la lutte contre l’euthanasie, la dénonciation de l’anti-terrorisme gouvernemental, les crèches et la christianophobie, etc.
 
Et il se fera un plaisir de sauter à la gorge du premier cas de crétin anti-F-Haine qui se présentera à lui (et Dieu sait s’il y en a en ces temps de guerre civile larvée entre « intégristes » et « progressistes »). Il se l’inventera, même, ce crétin ! Il le verra partout, grossira son influence, se gaussera de ses imprécisions lexicales ou argumentatives (confusions entre « xénophobie » et « racisme », ou « FN » et « extrême droite » voire « intégrisme », etc.), pour se justifier de répondre à sa violence par une violence décuplée, supposée inférieurement proportionnelle à la première. « L’Esprit Charlie », ça […]

Le Liban : tirer la sonnette d’alarme pour la catastrophe humanitaire présente

Amis européens sourds et sous-informés. Nous devons prendre conscience de la poudrière qu’est le Liban, qui subit actuellement un afflux massif de réfugiés syriens, et qui pousse un cri au secours aux pays européens qui ne prennent pas conscience de la catastrophe humanitaire qui se vit là-bas. Dans ce journal télévisé de France 24 en lien, les appels sont clairs : « Où est la solidarité internationale ? » « Manque de soutien international flagrant. »

 

 
Je viens d’avoir des nouvelles fraîches d’une amie qui se trouve sur place. Voici notre discussion sur Facebook :

 
« Il y a de quoi s’inquiéter, en effet… et malheureusement. J’ai pas pu voir le reportage mais ce dont je te laisse faire la bonne conclusion par ce qui suit:

 
– 2 millions de réfugiés syriens pour 4 millions de résidents.

 
– sans camp de réfugiés officiellement établis par peur que l’expérience des camps de réfugiés palestiniens à l’origine de la guerre civile ne se répète (ce qui, après coup, s’est avéré comme faute grave car c’est la foire et géographique, et démographique, et…. islamiste.

 
– La majorité ne se trouvent pas dans les villages de la frontière.

 
– Ils sont partout (et n’importe où).

 
– Seul le 1/3 est officiellement déclaré comme réfugié.

 
– Seul 17% vivent dans des camps dont on connait le lieu géographique!!! Et le reste??? Ni où, ni qui, ni quoi… encore moins comment.

 
– Il y a plus d’élèves syriens en âge de scolarité que de libanais (écoles publiques!) – soit un coût pour l’État de 1500$/élève syrien.

 
– Il y a 2000 enfants syriens qui naissent chaque mois ! Certaines familles sont déjà à leur 3ème enfant né au Liban (soit un par an, depuis le début de la guerre syrienne).

 
– […]

La bêtise abyssale de nos gouvernants socialistes et droitistes et de leur croisade iconoclaste contre les images

Toute la politique de François Hollande et de ses ministres obéit au même discours publicitaire, uniformisant et faussement rebelle, du détachement des images, de la haine de celles-ci. Partout, ces iconoclastes « nouvelle génération » veulent que nous nous écartions du paraître, des apparences, du monde extérieur, des différences physiques (et surtout sexuées), des regards, de la rumeur (la grande Ennemie de notre président ! surtout en ce moment…), du monstre « Opinion ». Parce qu’ils refusent de se voir refléter leurs actes et la conséquence de ceux-ci (car il n’y a jamais de cliché sans feu), ils lancent contre nous (et avec notre complicité, quand on a un peu moins de cervelle qu’eux) une croisade généralisée contre les « clichés », les « stéréotypes », les « images », les « préjugés ». Écoutez-les, ces débilos socialistes, élevés à la molle-pensée droits-de-l’hommiste diffusée par Najat Vallaud-Belkacem, les lobbys LGBT (cf. la partie sur les « clichés » dans cet article) et tant de nos ministres gauchistes/droitistes, qui sont des insultes à la gauche que j’aime, et qui répètent comme des perroquets décérébrés que « la diversité c’est super », que « les différences sont géniales (… à partir du moment où elles ne sont ni nommées ni sexuées) », et que « les stéréotypes c’est mal ».
Existe-t-il pensée plus manichéenne, totalitaire et déconnectée de la Réalité, que celle-là ? Où ont-il lu que les images étaient « forcément mauvaises », les différences « évidentes », les mélanges « tous à faire et tous réussis » ? Une image est, selon ces idéologues Bisounours, d’emblée mauvaise, caricaturale, sexiste, enfermante, fausse. Mais que font-ils des stéréotypes non-figés, des projections sexuées (et pas du tout sexistes : elles sont humaines), des préjugés positifs et ajustés au Réel, à la confiance et à l’amour ? Que font-ils des images connectées aux personnes, estampes non seulement inévitables mais qui […]

Ce que nous, LMPT, n’avons pas encore compris

“Quand je défends la différence des sexes aimante, je ne défends absolument pas en priorité la famille, l’enfant, la différence des sexes en soi, l’identité masculine et l’identité féminine, ni même la complémentarité des sexes. C’est d’abord et avant tout l’existence et la dignité de l’individu et du couple d’amour (bases de la famille).
La différence des sexes n’est pas une garantie de complémentarité dans tous les couples ;  tous les mariages d’amour femme-homme ne sont pas couronnés par l’arrivée d’un enfant (dans le cas des couples stériles) ; pourtant, ils peuvent être aimants quand même. Et se reconnaître en tant que garçon quand on est né garçon, ou en tant que fille quand on est né fille, n’est pas une garantie d’être un homme bien ou une femme bien.
En insistant sur la différence des sexes aimante, je défends avant tout chaque personne et sa capacité à aimer en dehors du sacrosaint « Couple », chaque célibataire, l’amour incarné et sexué déjà dans le mariage ; j’inclus dans la belle communauté des couples aimants tous les couples femme-homme qui, pour des raisons diverses, ne pourront pas accueillir biologiquement un enfant.
Donc en ne parlant, dans le cadre de la Loi Taubira, que de la filiation ou de la famille ou de la différence des sexes toute seule (à propos du Gender), nous, LMPT, ne rejoignons que nous-mêmes… et encore, pas sûr… Car il y a parmi nous beaucoup de célibataires, d’adolescents, de couples stériles ou dans des situations familiales pas claires où la différence des sexes est là mais pas honorée, d’hommes et de femmes qui se reconnaissent dans leur sexuation mais qui pourtant donnent une piètre image de l’être homme et de l’être femme.”
Philippe Ariño