L’Esprit Saint, contrairement à ce qu’en ont compris beaucoup de charismatiques, n’est pas une pluie de pétales de rose « Tahiti douche » : hier, dans la première lecture de la messe de Pentecôte, ça m’a frappé : « Soudain un bruit survint du ciel comme un violent coup de vent. » (Actes, 2, 1-11) L’Esprit Saint, ce n’est pas que la petite brise légère et gentillette. C’est VIOLENT.