S’armer de courage et arrêter d’avoir peur de la demande d’abrogation du PaCS

La majorité des manifestants de la Manif Pour Tous sont des gens « courageux-mais-à-moitié », des individus terrorisés à l’idée de parler ouvertement d’homosexualité et de demander clairement l’abrogation du « mariage pour tous » et même du PaCS (ils m’assurent que c’est impossible, qu’il vaut mieux rester dans le cadre des possibles et voir de l’avant plutôt que de l’arrière, que la Vérité serait « inaudible » et qu’il est préférable d’y aller par petits bouts plutôt que de passer pour des « radicaux »).

Mais franchement, quand on y pense bien :

– C’est compliqué de dire qu’une personne humaine ne se réduit pas ses fantasmes sexuels (et qu’elle n’est donc ni homosexuelle, ni hétérosexuelle, et qu’elle ne doit accepter aucune loi qui se base sur l’homosexualité ou l’hétérosexualité)? Absolument pas. Il s’agit juste de revenir aux Droits de l’Homme et de ne pas se prendre pour des animaux.

– C’est difficile de dire que la pratique homosexuelle exclut la différence fondatrice de l’identité humaine et de l’amour qu’est la différence des sexes, et que c’est en cela qu’elle est violente? Non plus. C’est juste vrai. C’est un fait universel. L’Amour véritable et total EST l’accueil de la différence des sexes en premier lieu, puis des autres différences ensuite.

– C’est compliqué de revenir sur l’Union Civile (qui n’est qu’un bout de papier de rien du tout, un chèque en bois inventé il y a moins de 15 ans) et sur une loi (= le mariage pour tous) qui se basent sur une irréalité anthropologique (jamais deux personnes de même sexe ne forment un couple ; jamais deux hommes ni deux femmes ne seront les parents biologiques d’un enfant ; jamais deux hommes ni deux femmes ne pourront concrètement vivre le mariage puisque le mariage C’EST la différence des sexes) ? Non. Il suffit juste de s’armer de courage et de bon sens, sans se laisser impressionner par ceux qui semblent donner une importance démesurée à ce qu’au fond ils méprisent et oublient une fois qu’ils l’ont obtenu.

Ne perdons pas de vue une chose capitale : ce pack (Union civile + mariage gay), aux allures universelles alors qu’en intentions et dans les faits il est tacitement pro-homosexualité, n’existent et n’impressionnent surtout que par leur identique charge symbolique : la reconnaissance de l’amour universel asexué. Bref, il repose sur un mythe, car l’amour universel est sexué. Raccrochons-nous au Réel au lieu de justifier des mythes collectifs (= « l’amour », « le maximum de droits pour un maximum de liberté », « l’égalité », etc.) et n’ayons pas peur de dénoncer ce faux amour et toutes les lois humanistes qui le promeuvent.

Nous ne parviendrons à nous opposer efficacement à l’Union civile et au « mariage pour tous » – et à toutes les lois qui en découlent : adoption, PMA, GPA, circulaire Taubira, Gender, Plan Égalité… – qu’en expliquant calmement la violence de l’homosexualité, tout en veillant au respect des personnes homosexuelles. Je vous le dis : il n’y a pas d’autre alternative. Et cette explication est à notre portée. Il ne faut pas nécessairement se sentir homosexuel pour avoir la légitimité de parler d’homosexualité : c’est une question de différence des sexes… donc nous sommes tous en mesure de parler de celle-ci (et de parler de son éjection à travers l’homosexualité)… et tout être humain est capable de nous comprendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *