Cathos Unis Contre l’Hétérosexualité. Un mouvement apoliticien et confessionnel assumé.

Mise en garde contre le discours hétérosexuel de l’astrophysicien Aurélien Barrau

 

 
Le site CUCH (Catholiques Unis Contre l’Hétérosexualité… autrement dit contre le Dieu « Diversité ‘naturelle’ ») va reprendre certainement du service, étant donné l’actualité brûlante et le contexte international passionnant qui nous incombent. En ce moment, la Bête de l’Apocalypse, et notamment la Bête verte (on m’a offert précisément hier le livre d’Éric Bart Le Sacre du Dragon Vert ; et mes études sur Joséphine ange-gardien me font rencontrer de plein fouet l’électricité verte ainsi que la Bête verte !), est de sortie, au nom de l’hétérosexualité d’une part, et de l’instinct (de survie « urgent ») qui agite la population mondiale en panique d’autre part.
 

 
Je voudrais vous mettre en garde contre une figure de faux prophète qui actuellement plaît beaucoup aux bobos occidentaux francophones, avec ses airs de gourou christique, mi-transsexuel mi-cadavérique : je veux parler de l’astrophysicien Aurélien Barrau. Il ne sera pas le premier ni le dernier lanceur d’alertes à jouer les consciences de l’Humanité « non-catastrophistes et responsables », les éveilleurs de consciences « s’imposant par nécessité et non par intérêt personnel », les altruistes absolus. Mais il faut que vous le connaissiez, ne serait-ce que pour comprendre l’hétérosexualité et la Bête de l’Apocalypse.
 

 
Quel est son discours ? Aurélien Barrau (le bien nommé) veut appliquer une dictature – éclairée, concertée collectivement, mais qu’il présente finalement comme incontournable – de l’écologie. Son discours antispéciste (qui aligne l’animal et la Nature sur l’Homme) et naturaliste (culte de la Nature physique, y compris cosmique) est particulièrement hétérosexuel et totalitaire, puisqu’au lieu de placer Jésus (et son corps mystique et humain incarné : l’Église Catholique) comme principale et seule solution à la déréliction planétaire que nous vivons, il célèbre (la préservation de) « la […]

Pourquoi parler du « courage » de Mgr Aupetit ?

 
Où est le courage à dire cela si, à côté, Mgr Aupetit soutient l’Union Civile et la confusion de la différence des sexes avec l’hétérosexualité, qui sont les deux socles de la « dictature » dont il joue la victime ?

Los « profetas » pro-Vida y anti-Gender

 
Con lo que veo, los « católicos » tradicionalistas anti-Gender se están volviendo totalmente locos ahora (véanse el discurso del padre Jorge Loring, jesuita, fallecido hace ya 5 años, pero cuyos videos son virales y compartidos por muchos católicos creacionistas aterrorizados por la oleada actual de la homosexualidad. En el menú que nos proponen : caricatura de lo que es la ideología del Género (los promotores del « Gender » no niegan la existencia de la diferencia de sexos : simplemente creen que ésta no es coronada por el Amor, y que no tiene el monopolio del Amor), fundamentalismo natalista, naturalismo desdeñoso, desprecio hacia las personas homosexuales reducidas a las leyes que se aprueban en nuestro nombre, vehemencia y Verdad sin Caridad.
 
El principal malentendido de los pro-Vida, es que reducen la ideología del Género a una mera cuestión de « falta de sentido común », de « mala fe », de « negación de la realidad », de « mentira », de « peligro », de « ideología » (¡ término ideológico en sí !) mientras que en la realidad de las creencias, de las intenciones y de las sinceridades, es todo lo contrario. Están completamente desconectados de la realidad intencional y fantasmática de nuestros contemporáneos : por ejemplo, los defensores del « amor homo » y del « matrimonio igualitario » por lo general nunca defienden la maternidad subrogada, nunca van a decir que la diferencia de sexos y que la naturaleza no existen (al contrario, ¡ las idolatran !), nunca van a pretender destruir la diferencia sexual o el matrimonio o la familia (sólo quieren « abrirlos » y « diversificarlos »), ni imponer que los chicos se hagan de mujeres […]

La gommette verte rajoutée à notre avatar Facebook

C’est troublant, ces pastilles vertes (la puce électro, la gommette ronde) que Facebook colle nouvellement à notre avatar de profil : vous ne trouvez pas? Comme si on était fliqués et marqués « allumés/branchés », même aux yeux de nos contacts. On s’auto-renifle ensemble grâce à la Bête électronique. On est marqués « en veille » ou « connectés ». On est transformés en feux verts, en signaux d’appel et de présence. Et ce, complètement à notre insu puisqu’on ne peut pas voir sa propre gommette verte sur son avatar profil… La puce se diversifie de manière toujours plus subtile. Et elle se rend de plus en plus collante, même sur les posts de fil de commentaires. V’là ta mouche, Merteuil !

L’opium de la « Dignité »

 
Quand la « dignité » sert d’alibi à l’esclavage des Peuples (après l’euthanasie, que certains justifient comme un « droit » à « mourir dans la dignité »)…
 
Macron vient de nous sortir de son chapeau un « Plan contre la Pauvreté » qui impose mine de rien le Revenu Universel ( = la puce électro) s’habillant de « garantie d’un seuil minimal de dignité » pour tous. Le Gouvernement Mondial antéchristique ne manque pas d’inventivité et d’hypocrisies verbales…
 

 

 
N.B. : Attention ici à ne pas confondre la vraie dignité, avec l’instrumentalisation du mot « Dignité ». Ce sont deux choses bien différentes. La question n’est pas de détruire ou de faire le procès la vraie dignité. Il faut, si nous traitons de la dignité, parler non seulement de la vraie dignité, mais aussi des fausses « dignités » (qui détruisent les vraies au nom de la « dignité » !). Pour être complets et justes. Je vous renvoie à mon article dans le journal d’Unité Nationale.

T’es pas d’accord avec moi ? Espèce de Tartuffe !

 
(Après « logorrhée »…). C’est la nouvelle mode des bobos actuels : dès qu’ils veulent te mépriser et t’insulter « avec Art et Érudition », ils te traitent de « TARTUFFE ». Mdr! Pour eux, l’adjectif ou le substantif « tartuffe », c’est l’alpha et l’oméga de la culture, de la pensée, du mépris intelligent, de l’Argument. Ça leur évite d’argumenter. Tu me déranges ? Je suis pas d’accord avec toi ? Espèce de tartuffe, va ! 😉 haha.
 
#LesEnfantsDeTaubira
 
* N.B. : Pour notre culture, « tartuffe » signifie « faux dévot », et par extension, « personne hypocrite ».

Donner à la SPA a-t-il du sens ?

 
À la personne écolo, défendant ses « amis les animaux », et appelant à donner de l’argent à la SPA (par exemple par une collecte de fonds sur Facebook pour une cause qui lui tient à coeur : sorte de chéque-cadeau solidaire et intelligent), je dirais volontiers ceci : « Tu ne crois pas qu’il y a d’abord des Humains à sauver avant les animaux (sachant que ce sauvetage des Humains contribuera par ricochet à un sauvetage des animaux… puisque ce sont bien certains Humains laissés à l’abandon qui ensuite maltraitent les animaux) ? » Petit problème de confusion des priorités… et surtout, de compromission avec la Bête de l’Apocalypse.

Una victoria contra el aborto en Argentina ?

A los que festejan la « victoria » en Argentina y que piensan que « derrotaron a la ley del aborto », les digo que no es en absoluto una victoria. Porque la coartada sentimental del aborto ( = la creencia en el « amor » homosexual), no la habéis aclarado. Por lo que pronto vais a conocer una ola de venganza sin precedentes.

Affiche Darkest Minds : à la plus grande gloire de la Bête « Hétérosexualité »

Je vous l’avais dit : la Bête de l’Apocalypse, c’est l’hétérosexualité (en tant que culte idolâtre des différences).
 

 
N.B. : On ne voit pas bien mais sur l’affiche ils ont les yeux rouges.
 
N.B.2 : Ce matin, j’ai croisé un nouveau SDF homo (aussi âgé qu’avant-hier, mais noir) qui maudissait bien fort dans la rue « les hétérosexuels ».
 

 

La Bête à America’s got talent

 
Il y a sur cette vidéo tout ce que je décris précisément sur l’avènement de la Bête de l’Apocalypse (la pluie d’or, le culte idolâtre de la « diversité », l’angélisme luciférien doré, la Nouvelle Religion mondiale fondée sur les énergies, le naturalisme franc-maçon, le super-primitivisme, les attitudes animales et les convulsions surnaturelles chez les choristes, la promotion ouverte de l’hétérosexualité et de l’homosexualité – alignées à la différence des générations, des sexes, ou à la différence Créateur-créatures -, la glorification du X, l’angélisme asexué et la bisexualité, etc.). Nos contemporains sont en train de devenir complètement tarés. Et le pire, c’est qu’ils trouvent cette possession satanique « belle et émouvante ». Sidérant aveuglement.