Cathos Unis Contre l’Hétérosexualité. Un mouvement apoliticien et confessionnel assumé.

Macron : « agnostique » ?

 
Je viens de voir en direct la diffusion de la rencontre entre Emmanuel Macron et le Pape François sur la chaîne KTO. Évidemment, langue de bois de Mgr Matthieu Rougé et d’Étienne Loraillère, et absence totale de critiques sur l’appartenance du président français à la Franc-Maçonnerie. Totale compromission de KTO et des journalistes pseudo « catholiques » avec la Franc-Maçonnerie. Effarant. Et le regard morne du Pape, muselé de partout et criblé de flashs photographiques, m’a fait de la peine.
 
De plus, sur BFMTV ils disent que Macron est agnostique. Plus qu’agnostique, il est déiste et antithéiste, comme tous les francs-maçons, en réalité : ils croient en une énergie surnaturelle (qu’ils peuvent même appeler « Dieu » à l’occasion), mais rejettent la divinité de Jésus et de l’Église-Institution catholique.

Le bébé giflé par un prêtre : pardon

C’était il y a quelques jours. On peut invoquer la vieillesse de ce prêtre (la sénilité, même), le caractère extrêmement isolé et rare de l’événement (la quasi totalité des prêtres catholiques que je connais n’auraient jamais fait une chose pareille) et même le relativisme culturel (il fut un temps où les baffes pouvaient être un rituel épiscopal). Mais là, rien ne justifie pareille violence. C’est honteux. Je m’indigne avec ceux qui s’indignent, et demande pardon en tant que catholique, spécialement aux personnes qui ne connaissent pas la beauté de l’Église et qui seraient, sous l’effet amplifiant des réseaux sociaux, tentées de généraliser à tous les prêtres voire à toute l’Église Catholique, un geste qui, par sa brutalité, peut couper bêtement des générations et des générations de la Foi. Pardon, pardon, pardon !
 

La complicité d’Aleteia avec la Franc-Maçonnerie

 
Le plus dingue, c’est la collaboration (couplée à l’ignorance crasse) des journalistes d’Aleteia. Croyez-vous que dans leur article, ils parleraient ouvertement de la Franc-Maçonnerie (alors que c’est clairement le cas) et qu’ils dénonceraient? Pas du tout ! Parce qu’eux-mêmes sont francs-maçons, au moins au niveau des idées, même s’ils se disent « cathos ». Ces journaleux se contentent d’afficher l’info, dans une pseudo neutralité journalistique… mais en réalité, ils sont complètement complices. Car comment rester « neutre » face à une réalité pareille?

Meghan Markle refuse d’obéir à son mari le prince Harry… et le monde applaudit cet affront comme un merveilleux sacre, un beau serment

Meghan Markle refuse d’obéir à son mari le prince Harry… et le monde applaudit cet affront comme un merveilleux sacre, un beau serment.
 

 
Notre époque associe de plus en plus l’obéissance à la soumission. Et à tort. Ou alors à tort quand le mot « soumission » est lui-même connoté négativement comme une destruction ou un rapport de force dominant-dominé. La preuve : Meghan Markle refuse d’« obéir » à son mari. Elle se contente de répondre « I will », en contournant la formule requise. Et ça fait sourire tout le monde, tout en se donnant des airs de défi, de conquête, de militance féministe, de pied-de-nez aux conventions « patriarcales », de modernité et d’émancipation. Alors qu’il n’y a pas, pour une femme, de réelle liberté sans soumission, sans consentement à appartenir, sans obéissance (à Dieu, à travers notamment son mari). Avec Meghan, nous avons affaire à une sorte de Princesse Disney, rebelle, effrontée, faussement impertinente, presqu’à une louve déguisée en brebis.

La violence de l’Esprit Saint

L’Esprit Saint, contrairement à ce qu’en ont compris beaucoup de charismatiques, n’est pas une pluie de pétales de rose « Tahiti douche » : hier, dans la première lecture de la messe de Pentecôte, ça m’a frappé : « Soudain un bruit survint du ciel comme un violent coup de vent. » (Actes, 2, 1-11) L’Esprit Saint, ce n’est pas que la petite brise légère et gentillette. C’est VIOLENT.

La folie justicière du dictateur Trump

 
Je rappelle que des pseudos « catholiques » traditionalistes qui votent extrême droite se sont foutus de ma gueule parce que je décrivais Donald Trump dès son élection comme un « dictateur». Je maintiens plus que jamais mon jugement.

 
Hier, devant la NRA (puissant lobby des armes aux États-Unis), le président nord-américain, qui se dit « chrétien » (à la sauce protestante), a déclaré ouvertement que si, en France, les Français avaient été armés, si au Bataclan des spectateurs avaient eu le droit de porter des armes, ils se seraient évités le bain de sang qu’ils ont vécu…

 
Trump joue en réalité au cow-boy moraliste, au shérif justicier, qui a le culot, la sincérité, et finalement la folie, de présenter la légitime défense, la vengeance et le port d’arme à feu, comme des (je cite) « droits sacrés donnés par Dieu » (et ceux qui ne rentrent pas dans sa dialectique du oeil pour oeil dent pour dent, comme des couilles molles). En gros, il habille la vengeance de divinité, et fait des fusils et des révolvers des dons/des instruments offerts par Dieu. En résumé, il confond la justice avec l’Amour, ou bien la justice humaine avec la justice divine. Ça s’appelle de la mégalomanie, le machiavélisme (la fin qui justifierait les moyens), le justicialisme, un orgueil monumental. Ce type, s’il ne se convertit pas rapidement, est un danger public et mondial.

La prochaine Université de l’Academia Christiana

 
Les bobos cathos anars d’extrême droite ne sont PAS DU TOUT francs-macs ni millénaristes haha ! : la prochaine université d’été d’Academia Christiana s’intitule « Rebâtir la Cité » (ça ne s’improvise pas !), et tout leur programme est basé sur la cohérence, la catholicité, l’esthétique, la Vérité, le cultisme intégral, les racines, la conquête du pouvoir politique, la reconstruction de la civilisation de la chrétienté. Je crois qu’ils ne se rendent même pas compte de leur fondamentalisme.

Nos évêques français à côté de la plaque

 
Je viens de frôler l’attaque cardiaque à l’instant : un ami (homo, et de plus de 60 balais) vient de me montrer les documents de l’épiscopat français au moment du PaCS, en 1998, qu’ils avaient conservés. Et en sachant que ça allait me faire bondir (car il a découvert récemment mon aversion pour l’hétérosexualité), il m’a ouvert à la bonne page: « La société ne peut être qu’hétérosexuelle ».
 
Les évêques français sont à côté de la plaque. Voilà les dossiers sociétaux sur lesquels ils planchent (« planchent »… c’est le cas de le dire !) actuellement :
« Recherche sur l’embryon »
« Assistance médicale à la procréation » (AMP)
« Gestation Pour Autrui »
« Don d’Organes »
« Thérapie génique germinale »
« Intelligence Artificielle »
« Interactions biologie-psychisme »
« Fin de Vie »
« Diagnostique (dépistage) prénatal »
 
Rien sur l’homosexualité, l’hétérosexualité (qui sont LES entrées de toutes ces lois transhumanistes que soi-disant ils combattent).
Rien sur le boboïsme.
Rien sur les Fins dernières.

La Franc-Maçonnerie en fête sur les Doodle Google

 
La Franc-Maçonnerie en fête sur le Google Doodle d’aujourd’hui, rendant hommage à Julie-Victoire Daubié, la première bachelière de France. Vous allez me dire que j’exagère, car le symbole n’est jamais de l’ordre de la preuve ni de l’évidence. Mais quand même ! Et encore : je ne relève même pas les deux 666 stylisés… Comme le dit Serge Abad-Gallardo, ex-franc-mac, toute la Franc-Maçonnerie repose sur le symbolisme, et donc sur l’implicite. Mais c’est là quand même.

Il existe une hérésie de la prière

Prier pour l’autre, ça peut être une vraie hérésie. Il existe une hérésie de la prière. Celle qui dit avec une condescendance mâtinée de sincérité piétiste : « (Vous êtes un gros con, un malade, un fou, un pauvre gueux, mais…) je prierai pour vous. ». J’en connais, des pharisiens, qui formulent des fausses prières qui sont des jugements déguisés, des jolies formules convenues (Paray-le-Monial ou FSSPX) qui habillent le mépris de charité chrétienne et de bondieuserie.