Philippe-Ariño

“Il y a tant de gens, surtout parmi les cathos et les pro-famille, qui méprisent le mot « homophobie » et refusent d’y réfléchir parce qu’ils le prennent pour une accusation infondée ou une personne de mauvaise foi, alors qu’il ne renvoie qu’à un désir et à des actes parfois réels : souvent un viol, une insulte, une agression, un suicide. C’est désastreux, cet aveuglement. Pourtant, j’ai longuement expliqué ce qu’elle est, c’est-à-dire pas qu’une insulte ni un mot piégé. (Moi, dès que je qualifie un acte ou une réaction d' »homophobe » – parce que tel est le cas -, on me rit au nez et on me prend pour un complotiste parano narcissique pro-Gender… On aura tout vu!^^)”

Philippe Ariño