Cathos Unis Contre l’Hétérosexualité. Un mouvement apoliticien et confessionnel assumé.

Désaffection pour la Justice (La Grande Braderie avant la fermeture du magasin, fermeture devinée par Taubira)

 
Que faire pour sauver le système judiciaire national et mondial, complètement perverti par des ministres véreux comme Christiane Taubira, et dans lequel les « droits » désincarnés (exemple : le droit au « mariage » pour les unions de même sexe) et les magistrats inutiles pullulent pile au moment où les lois ne veulent plus rien dire et ne protègent plus personne, sont déconnectées du Réel et du Christ, à l’instar de l’emballement des cotes de la Bourse et du nombre de billets en temps de krach financier, à l’instar de la profusion de flics juste avant l’aire du « tout individuellement et technologiquement sécurisé » ? Que faire contre la désaffection nationale pour le système judiciaire et les avocats qui vont connaître le sort funèbre des caissières de supermarché ? Ben le bracelet connecté, bien sûr ! Pas de quoi paniquer, voyons !
 

Trois avertissements mondiaux puissants et mettant le feu au poudre

 
Trois événements mondiaux retiennent mon attention en ce moment. Ils sont à la fois déjà là et larvés. Ce relevé n’est donc absolument pas là pour faire déprimer ou paniquer, mais au contraire pour avertir et appeler à la confiance et à la conversion au Christ.
 
Le premier, c’est l’arrivée de la deuxième partie du Synode sur la famille, au Vatican, du 5 au 25 octobre 2015. Je vois d’une part les tentatives déjà nombreuses, venues des athées mais aussi malheureusement des cathos et des évêques, de prendre le Pape François à leur propre piège, et d’autre part, la nécessaire chute du discours papal sur l’homosexualité (j’en sais quelque chose : même quand on parle bien de ce sujet, on réveille une division forte dans le monde et dans l’Église, et on est incompris/détesté/craint de la très grande majorité).
 

 

 

 
Le deuxième événement (puissant symboliquement), c’est le démarrage quasi officiel de la Troisième Guerre mondiale, avec l’envenimement de la situation au Yémen, et l’attaque des Russes en Syrie (pour soutenir Bachar ?) hier, mercredi 30 septembre 2015.

 
Le troisième événement, c’est l’inévitable (?) écroulement de Wall Street, et plus gravement de la monnaie extérieure à l’être humain (écroulement boursier qui annonce la « nécessité » de la puce électro pour tous). Certains économistes, plus ou moins solides (mais quand même), nous annoncent la chute des cours financiers pour l’automne de cette année.
 

 
Cela dit, il y a, dans ce ciel obscurci, un horizon d’Espérance. Les jeunes lycéennes nord-américaines veillent !

Un « droit au blasphème »?

“ Notre époque qui prétend au droit au blasphème et laisse entendre que ne pas être Charlie serait un sacrilège n’est pourtant pas dépourvue de vaches sacrées. Le besoin de sacré est dans le cœur de l’homme, on ne peut l’abolir. On s’est juste contenté de le déplacer de Dieu vers des idoles, de l’absolu vers le relatif. ‘Laissez une paroisse sans prêtre, disait jadis le saint curé d’Ars, et on y adorera les bêtes’. Tel est l’état de notre société. Peut-on réellement parler d’un progrès ?”
Vincent Rouyer

La liberté du choix plutôt que la promotion du choix

“Actuellement, nos contemporains se crispent sur la primauté de leurs droits et de leurs choix. Mais peu se posent la question de la LIBERTÉ du choix. Alors que pourtant, tout est dans cette liberté.”
Vincent Rouyer