Le harcèlement scolaire s’accroît en France. Même dans collèges réputés « cathos ». Le phénomène est tellement lié au relativisme ambiant : plus on justifie certains mythes – comme l’identité ou l’amour homos, par exemple -, plus, sur le terrain, cette banalisation qui ne devrait pas avoir lieu dans l’ordre de la morale se traduit par une dérision violente et une vengeance inconsciente, instinctive, intentionnellement bienveillante en plus. René Girard, allô ?