L’Apostasie dans le monde catholique, c’est par exemple typiquement le jargon de l’Avant-Garde (que je reçois à l’instant par mail). Je décrypterai à Épinal et Vesoul ce discours pseudo catho de l’Humanisme intégral (« le bien commun », les « racines », « l’humain », etc.).

 

« Bonjour,

 

La politique française se cherche sans se trouver depuis bien des années, trop souvent occupée à se diviser, elle en oublie ce qui fait ses fondements. Pourtant les Français attendent des solutions face au naufrage annoncé.

 

Las d’attendre un changement de la part de nos dirigeants, nous sommes une poignée de représentants de la société civile, du monde politique et intellectuel à avoir voulu créer les conditions de la reconquête en constituant le réseau de l’Avant-Garde.

 

Réunissant déjà de nombreux français, l’Avant-Garde est un réseau transpartisan qui rassemble tous ceux qui souhaitent contribuer à l’élaboration d’un programme en vue du bien commun. L’Avant-Garde, loin d’être un nouveau parti, mouvement ou lobby, entend être un réseau d’échange, de projet, de réflexion et d’entraide qui mutualise les idées et les expériences de chacun pour redresser la France.

 

Véritable révolution numérique en politique, l’Avant-Garde s’appuie sur un site Internet de dernière génération qui permet à chacun de contribuer aux idées de demain, de se former sur les grands enjeux à venir et de rencontrer autour d’idées et de principes communs d’autres Français qui ont à cœur de relever les mêmes défis.

 

Réseau de conviction, l’Avant-Garde s’affirme comme un réseau d’hommes et de femmes qui défendent la primauté de la personne humaine. Un axiome dont les conséquences se mesurent dans tous les secteurs de l’action politique : famille, social, éducation, éthique, économie, justice et police, fiscalité, finance, aménagement du territoire, défense, etc.

 

En conséquence, l’Avant-Garde est anticonformiste, personnaliste, démocrate et enracinée.

 

Présente sur tout le territoire, chacun y trouvera les moyens de peser sur le débat politique avec comme première échéance l’élection présidentielle de 2017. »