Es la nueva caza de brujas. A cualquier persona disidente, que tiene la valentía de oponerse a la manada del bienpensamiento victimizante, ahora se denomina su coraje « odio ». Es la retórica del « odio ». Quien no está de acuerdo con nosotros es necesariamente « odioso ». ¿ Pero en qué mundo vivimos ? Además, son los odiosos quienes tratan de « odioso ».

 

C’est la nouvelle chasse aux sorcières. À toute personne dissidente, qui a le courage de s’opposer au troupeau de la bien-pensance victimiaire, désormais on nomme son courage « haine ». C’est la rhétorique de la « haine ». Celui qui n’est pas d’accord avec nous est forcément « haineux ». Mais où va-t-on ? En fait, ce sont les haineux qui traitent de « haineux ».