Signes que la langue babélique, appauvrissant la richesse de toutes les langues et indiquant le processus de robotisation/infantilisation/abrutissement/globalisation de l’être humain, gagne du terrain dans nos échanges et ajoute de la confusion à la débauche de communication dans laquelle nous entraînent les médias et internet actuels : les onomatopées.
 

 

Les Waou, hop, Ouha, ho, Oh la la, hu hu hu, se multiplient ! La démission intellectuelle, la paresse, la vulgarité, le mimétisme dépersonnalisant et la violence qu’elles incarnent prend pourtant la forme « tolérable » de l’innocence enfantine, de l’universalité (tout le monde peut comprendre), du comique de répétition ou d’incompréhension. En réalité, la Vérité du Verbe d’Amour (Jésus) tend à être étouffée. Le sens de ce que l’on fait et dit aussi. On nous prend pour des illettrés (à commencer par les enfants), des animaux et des robots, voire carrément des objets muets.
 

La solution à l’invasion des onomatopées : lire des livres, et en particulier la Parole de Dieu.