Pas la peine de se placer en victime de la GPA

 

Je vois çà et là des catholiques, en France comme en Italie, faisant le constat que la GPA ou l’Union Civile vont passer comme une lettre à la Poste. « Le Gouvernement Français refuse de combattre la GPA : Voilà la triste réalité… »
 
Capture d'écran 2015-12-31 11.10.29

 

Non. La triste réalité, c’est l’homophobie de la grande majorité des catholiques français, et leur soutien masqué de la GPA par leur approbation de l’hétérosexualité, de l’Union Civile et de l’ « amour homo ». Pas la peine de se placer en victime.
 
Capture d'écran 2015-12-31 11.13.40

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *