Erwann Binet sort son livre sur la « bataille du mariage gay » (… qui n’a pas eu lieu car il a empêché tout débat sur l’homosexualité, l’hétérosexualité et l’homophobie, et a fait fi des 2 millions d’opposants dans la rue). Le député de l’Isère récidive dans l’homophobie gay friendly puisqu’il se refuse encore à ne traiter ni de la loi en elle-même, ni surtout du sujet de l’homosexualité qu’il ne maîtrise pas (il prétend le contraire) et qu’il ne veut surtout pas connaître.
 
Et, comme toute personne qui n’a pas grand-chose à dire, il cite les autres, se base sur leurs courriers (triés sur le volet par degré de scandale) et leurs réactions, sur leurs fantasmes et souvent leur bêtise, pour faire du remplissage et les habiller de son indignation faussement contenue, pour nous faire croire que « le virtuel et les réactions papier des autres, c’est ça le réel, c’est ça l’homophobie, c’est ça la vraie homosexualité, c’est ça le mariage pour tous, ça a été ça le débat ». Bref, Erwann Binet, une nouvelle fois, extériorise le sujet de l’homosexualité pour ne pas le traiter, n’écoute pas les personnes homosexuelles, et surtout s’innocente/se sanctifie par l’insulte d’autrui, puis finalement juge en procès d’extrémisme et d’homophobie ceux qu’il ne comprend pas/n’a pas voulu comprendre (alors que lui n’est pas moins homophobe). Car l’opposition au mariage gay est encore et toujours justifiée : l’effacement de la différence des sexes en amour reste inhumain.
 
Seul point de détail où je le rejoins : il reproche à La Manif Pour Tous d’avoir créé le concept d’« idéologie du Genre ». LMPT ne l’a pas créé, mais elle continue d’y croire. Elle ricane bêtement sur Twitter, sans […]