L’erreur de remplacer la réalité souffrante par le droit censé la combattre

Vincent-Rouyer

“Benoit Pellistrandi ce matin sur Radio Notre-Dame à propos du projet de loi espagnol sur l’avortement : « La question n’est pas de savoir si l’avortement est un droit ou non, la question est de savoir comment accompagner les situations de détresse« . J’y vois un parallèle frappant avec la question du mariage pour tous et de l’homosexualité. La question n’est pas de savoir s’il doit exister des droits des homosexuels ou non, mais comment accompagner sans les nier les situations de souffrance des personnes homosexuelles.”

Vincent Rouyer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *