Cathos Unis Contre l’Hétérosexualité. Un mouvement apoliticien et confessionnel assumé.

Una victoria contra el aborto en Argentina ?

A los que festejan la « victoria » en Argentina y que piensan que « derrotaron a la ley del aborto », les digo que no es en absoluto una victoria. Porque la coartada sentimental del aborto ( = la creencia en el « amor » homosexual), no la habéis aclarado. Por lo que pronto vais a conocer una ola de venganza sin precedentes.

Affiche Darkest Minds : à la plus grande gloire de la Bête « Hétérosexualité »

Je vous l’avais dit : la Bête de l’Apocalypse, c’est l’hétérosexualité (en tant que culte idolâtre des différences).
 

 
N.B. : On ne voit pas bien mais sur l’affiche ils ont les yeux rouges.
 
N.B.2 : Ce matin, j’ai croisé un nouveau SDF homo (aussi âgé qu’avant-hier, mais noir) qui maudissait bien fort dans la rue « les hétérosexuels ».

La Bête à America’s got talent

 
Il y a sur cette vidéo tout ce que je décris précisément sur l’avènement de la Bête de l’Apocalypse (la pluie d’or, le culte idolâtre de la « diversité », l’angélisme luciférien doré, la Nouvelle Religion mondiale fondée sur les énergies, le naturalisme franc-maçon, le super-primitivisme, les attitudes animales et les convulsions surnaturelles chez les choristes, la promotion ouverte de l’hétérosexualité et de l’homosexualité – alignées à la différence des générations, des sexes, ou à la différence Créateur-créatures -, la glorification du X, l’angélisme asexué et la bisexualité, etc.). Nos contemporains sont en train de devenir complètement tarés. Et le pire, c’est qu’ils trouvent cette possession satanique « belle et émouvante ». Sidérant aveuglement.

Les dérives de l’altruisme (ou de l’hétérosexualité) dénoncées par le philosophe Alain Pascal

 
« La compréhension des autres est une attitude désormais triomphante, et jusqu’à faire prédominer les autres sur les siens. Comme si l’autre était nécessairement l’égal, voire supérieur. » (Alain Pascal, Le Siècle des Rose-Croix : Pascal contre Descartes, Éd. des Cimes, Paris, 2018, p. 366)

Le tissu de contradictions des catholiques bobos anars d’extrême droite

Schizophrénie totale des catholiques bobos anars d’extrême droite : se rendant compte que la droite c’est aussi merdique que le gauchisme (je n’ai pas dit « la gauche »), en ce moment ils se mettent à la fois à tirer sur leur propre camp (ex : Maintenant, le blogueur Fikmonskov dénigre la droite) et à dire en ricanant que la droite et l’extrême droite « n’existent pas »… alors que concrètement, ils votent encore pour elles. Ils sont fascinants de contradictions.

Macron : « agnostique » ?

 
Je viens de voir en direct la diffusion de la rencontre entre Emmanuel Macron et le Pape François sur la chaîne KTO. Évidemment, langue de bois de Mgr Matthieu Rougé et d’Étienne Loraillère, et absence totale de critiques sur l’appartenance du président français à la Franc-Maçonnerie. Totale compromission de KTO et des journalistes pseudo « catholiques » avec la Franc-Maçonnerie. Effarant. Et le regard morne du Pape, muselé de partout et criblé de flashs photographiques, m’a fait de la peine.
 
De plus, sur BFMTV ils disent que Macron est agnostique. Plus qu’agnostique, il est déiste et antithéiste, comme tous les francs-maçons, en réalité : ils croient en une énergie surnaturelle (qu’ils peuvent même appeler « Dieu » à l’occasion), mais rejettent la divinité de Jésus et de l’Église-Institution catholique.

Le bébé giflé par un prêtre : pardon

C’était il y a quelques jours. On peut invoquer la vieillesse de ce prêtre (la sénilité, même), le caractère extrêmement isolé et rare de l’événement (la quasi totalité des prêtres catholiques que je connais n’auraient jamais fait une chose pareille) et même le relativisme culturel (il fut un temps où les baffes pouvaient être un rituel épiscopal). Mais là, rien ne justifie pareille violence. C’est honteux. Je m’indigne avec ceux qui s’indignent, et demande pardon en tant que catholique, spécialement aux personnes qui ne connaissent pas la beauté de l’Église et qui seraient, sous l’effet amplifiant des réseaux sociaux, tentées de généraliser à tous les prêtres voire à toute l’Église Catholique, un geste qui, par sa brutalité, peut couper bêtement des générations et des générations de la Foi. Pardon, pardon, pardon !
 

La complicité d’Aleteia avec la Franc-Maçonnerie

 
Le plus dingue, c’est la collaboration (couplée à l’ignorance crasse) des journalistes d’Aleteia. Croyez-vous que dans leur article, ils parleraient ouvertement de la Franc-Maçonnerie (alors que c’est clairement le cas) et qu’ils dénonceraient? Pas du tout ! Parce qu’eux-mêmes sont francs-maçons, au moins au niveau des idées, même s’ils se disent « cathos ». Ces journaleux se contentent d’afficher l’info, dans une pseudo neutralité journalistique… mais en réalité, ils sont complètement complices. Car comment rester « neutre » face à une réalité pareille?

Meghan Markle refuse d’obéir à son mari le prince Harry… et le monde applaudit cet affront comme un merveilleux sacre, un beau serment

Meghan Markle refuse d’obéir à son mari le prince Harry… et le monde applaudit cet affront comme un merveilleux sacre, un beau serment.
 

 
Notre époque associe de plus en plus l’obéissance à la soumission. Et à tort. Ou alors à tort quand le mot « soumission » est lui-même connoté négativement comme une destruction ou un rapport de force dominant-dominé. La preuve : Meghan Markle refuse d’« obéir » à son mari. Elle se contente de répondre « I will », en contournant la formule requise. Et ça fait sourire tout le monde, tout en se donnant des airs de défi, de conquête, de militance féministe, de pied-de-nez aux conventions « patriarcales », de modernité et d’émancipation. Alors qu’il n’y a pas, pour une femme, de réelle liberté sans soumission, sans consentement à appartenir, sans obéissance (à Dieu, à travers notamment son mari). Avec Meghan, nous avons affaire à une sorte de Princesse Disney, rebelle, effrontée, faussement impertinente, presqu’à une louve déguisée en brebis.

La violence de l’Esprit Saint

L’Esprit Saint, contrairement à ce qu’en ont compris beaucoup de charismatiques, n’est pas une pluie de pétales de rose « Tahiti douche » : hier, dans la première lecture de la messe de Pentecôte, ça m’a frappé : « Soudain un bruit survint du ciel comme un violent coup de vent. » (Actes, 2, 1-11) L’Esprit Saint, ce n’est pas que la petite brise légère et gentillette. C’est VIOLENT.