Cathos Unis Contre l’Hétérosexualité. Un mouvement apoliticien et confessionnel assumé.

Le cardinal Sarah défend bien l’hétérosexualité en la confondant avec la différence des sexes

 
« Il est impensable que l’Église assume l’équivalence de fait, et encore moins de droit, entre une relation et un couple hétérosexuel et un rapport de nature homosexuelle. » (cardinal Sarah devant tous les cardinaux et le Pape pendant le Synode sur la Famille de 2015)
 
« La famille reste fondée sur une union hétérosexuelle. » (cardinal Sarah dans la revue L’Homme Nouveau, novembre 2015)
 
« La dimension sacrée du mariage « naturel » en fait une pierre d’attente du sacrement, à condition qu’il respecte l’hétérosexualité et l’égalité des deux époux quant à leurs droits et devoirs spécifiques. » (cardinal Sarah dans la revue L’Homme Nouveau, novembre 2015)

L’hystérisation autour de Yann Moix

Ce genre de réactions et de vidéos m’inquiète. Ça sur-réagit. Certains mecs (malades, à mon avis) s’hystérisent tout seuls dans leur chambre, sur des phrases coupées de leur contexte, des propos qu’ils montent en épingle, en procès d’intentions, sur la base de leurs propres fantasmes caricaturaux. Car j’ai beau avoir trouvé les propos de Moix maladroits, hurler au sexisme ou à la misogynie ou carrément au meurtre des femmes de 50 ans et plus, c’est juste du gros délire. Qui est à interner dans l’histoire ? Yann Moix ou ses détracteurs ? Ni les uns ni les autres. Mais à choisir, plus les seconds que le premier. Et relayer ce genre de vidéos m’inquiète aussi sur l’état émotionnel et réflexif de nos contemporains, prêts, comme dans les jeux du stade, à rentrer dans le jeu « pouce levé/pouce baissé » leur donnant droit de vie ou de mort médiatique sur un homme qui leur est donné en pâture sur l’arène. Moi, perso, je préfère rester hors du stade.

Il ne faut pas différer

 

Ce matin, à la messe de Saint-Médard, le père Bommelaer a beaucoup insisté, pour Noël, à ne pas différer. « Il ne faut pas différer. » (Il s’est appuyé sur le « oui » de Marie, l’urgence de la naissance de Jésus, l’imminence de la Venue du Christ à la Fin des Temps). Et je me suis dit en moi-même : « À l’ère du perpétuel report, de l’idolâtrie de la Différence ou de la Deuxième Chance, du déni de notre finitude et du Jugement/actualité de Dieu, ce n’est pas banal. C’est à contre-courant. » Ne cherchons pas à différer (dans le sens d’éloignement de l’actualisation de quelque chose, et dans le sens de chercher à se différencier à tout prix).

Mise en garde contre l’association oecuménique Coexister

 
Même si elle a l’air de chanter l’ouverture, l’amitié, l’unité et l’entente entre les différents croyants des religions mondiales, je voudrais vous mettre en garde contre l’association oecuménique Coexister, qui adopte typiquement le discours hétérosexuel, c’est-à-dire du culte des différences. Elle organise prochainement une veillée qui célèbre tacitement l’hétérosexualité (il n’est d’ailleurs pas étonnant que la plupart de ses membres se soient positionnés en faveur du « mariage gay »). Par définition – même si ce n’est pas la définition du dictionnaire -, l’hétérosexualité (culte des différences) rejette la primauté de la différence des sexes couronnée par l’Amour (dans le mariage) et la primauté de la différence Créateur-créatures (Jésus et l’Église Catholique). Coexister est un mouvement extrêmement dangereux. Et je ne dis pas cela parce que je diaboliserais l’oecuménisme (le vrai, celui qui reconnaît la royauté divine de Jésus, y compris dans le coeur de nombreux gens non-catholiques), bien au contraire. Je le dis parce que l’altruisme est satanique.

La Révolution Li-Fi

 
Regardez la différence entre le Wi-Fi et le Li-fi (Light Fidelity) : c’est que le Li-fi communique (langage morse par fils de laine munis de capteurs : le Wi-Fi ne faisait que capter), « vit » comme un Humain et par l’Humain (et de ses déplacements), comme un tissu corporel lumineux et humanisé. Nous sommes peu à peu momifiés.

La Bête dans le Doodle Google de Fujita

 
Doodle Google de ce matin en l’honneur du styliste japonais Léonard Foujita. C’est extraordinaire comme on voit certaines étapes du processus alchimique et franc-maçon de la Bête réunies en un seul dessin : le chat / la maîtrise (mesure) / l’intellect (idées) / la ville (architecture) / la gravure (cryptage et encodage) / le textile (couture). Tout ce que j’ai écrit dans Homo-Bobo-Apo s’identifie nettement.

La soi-disant « Photo de la Honte » de Macron

Pour moi, cette photo, malgré les critiques, est la seule qui montre la proximité de Macron aux pauvres et aux pécheurs. Ce n’est justement pas sur celle-ci qu’il faut l’attaquer ou s’offusquer.
 

La bande-annonce luciférienne du Roi Lion 2019

 
Bon ben là, je crois qu’on a tout : Nouvelle Religion mondiale héliocentrique (culte luciférien du dieu solaire), naturaliste, animaliste, avec la Marque de la Bête (de l’Apocalypse) sur le front. On y est. On sera tous flattés comme des « Fils de la Lumière », des « Fils du Soleil » .
 

Honda s’aligne aussi sur la Bête Hétérosexualité (culte de la Différence)

 
Je vous renvoie également à mon article sur Whirlpool.

La Bête technologique à Toulouse

 
Juste hideux. Ça se passe pourtant dans la belle ville de Toulouse, défigurée pour l’occasion. Et ces processions païennes en l’honneur de la Bête technologique ne font que commencer (ce fut le même culte de masse l’année dernière à Ottawa). Les Humains oublient que les araignées ont vocation à rester petites.