Cathos Unis Contre l’Hétérosexualité. Un mouvement apoliticien et confessionnel assumé.

L’hétérosexualité, c’est l’autre sexualité

 
L’hétérosexualité, étymologiquement, c’est l’autre sexualité… c’est-à-dire « autre que la différence des sexes ». L’hétérosexualité est la nouvelle « sexualité » choisie par les êtres humains qui ne veulent plus être humains (homme ou femme), qui veulent décider de leur sexuation (en fonction de leurs fantasmes et de leurs plaisirs génitaux du moment), qui haïssent la sexuation, et qui finalement souhaitent suivre Lucifer et ses anges prônant une « sexualité à la carte », une autre sexualité (comme s’il y en avait « une autre »…).
 
En voulant travestir la différence ses sexes, autant faire rentrer la pantoufle de vair dans le pied de Javotte.
 

Petru Bracci, le modeste maraîcher corse de The Voice, ne renie pas sa Foi

 
Hier, en voyant la belle croix de Jésus au cou du Corse Petru Bracci (modeste maraîcher) à The Voice dans l’équipe de Jenifer, la phrase du Christ « Quiconque me reniera devant les hommes, je le renierai aussi devant mon Père qui est dans les Cieux. » (Mt 10, 33) résonnait en moi. Bravo Petru pour ton courage d’annoncer Jésus : Il ne te reniera pas.
 

Avis à la population

 
Vous likez les « posts » irrévérencieux et anti-Pape-François (et pro-cardinal-Sarah et Gilets Jaunes, par-dessus le marché) publiés par le pédo-psychiatre Vincent Rouyer = Non seulement je vous retire de mes contacts mais en plus je vous bloque.

La fausse Espérance

 
C’est scandaleux d’entretenir les catholiques dans cette fausse Espérance que la barque de Pierre ne coulera pas (comme le fait le père Amar dans le Padreblog), que l’Église humaine évitera la Passion et la Croix du Christ, et de nier les paroles même de Jésus devant le Temple de Jérusalem « Il ne restera pas pierre sur pierre ». Seuls les apôtres (Pierre, Judas…) ont laissé miroiter une victoire éclatante au Christ. Mais ils n’ont pas écouté leur Maître (Pierre a compris in extremis).
 
#FléauDeLOptimisme

Ça commence à devenir franchement pénible, ce lynchage médiatique contre Claire O’Petit

Loin de toute sympathie ou accointance avec La République En Marche, ça commence à devenir franchement pénible, ce lynchage médiatique orchestré autour de la députée Claire O’Petit, certes un peu brute de décoffrage mais certainement pas idiote, paresseuse et insensible aux autres et aux plus pauvres (elle a été commerçante, que je sache ! Elle fait partie des petites gens).
 

 
Ce genre d’attaques gratuites des supposées « Consciences de l’Humanité », des maîtres de la Gnose (connaissance absolue) et de l’Info immédiate, qui s’arrangent pour faire passer ceux qui ne rentrent pas dans leur course effrénée aux scoops ou à la donnée croustillante humiliante ou culpabilisante, pour des « beaufs », des « déconnectés », des « indifférents », des « politiciens sans coeur éloignés des réalités de leur temps », me révulse. Celui qui ne sait pas est « coupable » ! Mais où va-t-on ? De quelle « réalité » parlent-ils, ces bourgeois-bohème de l’émission Le Quotidien, confortablement installés dans leur fauteuil et à l’affût du moindre dérapage pour diaboliser quelqu’un? Pour qui se prennent-ils à juger tout le monde? Ils ne se rendent même pas compte qu’ils confondent la connaissance avec la vraie charité en actes. Car ils ne se déplaceront pas à Mayotte pour aider les pauvres : ils sont trop occupés à accuser ceux qui n’y vont pas à leur place !
 

Le Monstre débarque à The Voice

La Bête débarque sur le plateau de The Voice d’hier soir. Une chanteuse masquée arrive et se prénomme « Monstre »… et quasiment tous les coachs trouvent l’idée géniâle, très conceptuelle.
 

Guerre nucléaire inéluctable

 
Conférence époustouflante de Jean-Pierre Dupuy à Vincennes, intitulée « Penser l’Apocalypse ». Il nous a démontré par a + b et sans catastrophisme que la guerre nucléaire était inéluctable. Malgré tout ce que laisse croire l’optimisme hystérique de la doxa des collapsologues et autres pro-dénucléarisation. Je suis allé le voir à la fin (ça a été dur de l’atteindre car il était sur-sollicité ; salle bien remplie) juste pour lui poser la question suivante : « Si je vous dis ‘LA PERSE’, vous me dites quoi ? ». Il s’est contenté de me répondre que l’Iran était potentiellement le vis-à-vis nucléaire direct avec Israël, sans faire davantage de spéculation.

Les Enfoirés alchimiques

 
Il y a des fois, je m’effraie moi-même. Le premier tableau des Enfoirés (concert Le Monde des Enfoirés), c’est exactement le thème de mon livre sur Joséphine : le culte héliocentrique du dieu solaire inca, prodiguant énergie, sable, électricité et or. Il y avait même des chanteurs habillés en dignitaires incas… Et la suite (les horloges, les piles électriques, la peinture…), même si vous ne connaissez pas encore le plan de mon bouquin, ça suit exactement le processus alchimique maçonnique. Mon Dieu… j’aimerais être aveugle.
 

Le cardinal Sarah défend bien l’hétérosexualité en la confondant avec la différence des sexes

 
« Il est impensable que l’Église assume l’équivalence de fait, et encore moins de droit, entre une relation et un couple hétérosexuel et un rapport de nature homosexuelle. » (cardinal Sarah devant tous les cardinaux et le Pape pendant le Synode sur la Famille de 2015)
 
« La famille reste fondée sur une union hétérosexuelle. » (cardinal Sarah dans la revue L’Homme Nouveau, novembre 2015)
 
« La dimension sacrée du mariage « naturel » en fait une pierre d’attente du sacrement, à condition qu’il respecte l’hétérosexualité et l’égalité des deux époux quant à leurs droits et devoirs spécifiques. » (cardinal Sarah dans la revue L’Homme Nouveau, novembre 2015)

L’hystérisation autour de Yann Moix

Ce genre de réactions et de vidéos m’inquiète. Ça sur-réagit. Certains mecs (malades, à mon avis) s’hystérisent tout seuls dans leur chambre, sur des phrases coupées de leur contexte, des propos qu’ils montent en épingle, en procès d’intentions, sur la base de leurs propres fantasmes caricaturaux. Car j’ai beau avoir trouvé les propos de Moix maladroits, hurler au sexisme ou à la misogynie ou carrément au meurtre des femmes de 50 ans et plus, c’est juste du gros délire. Qui est à interner dans l’histoire ? Yann Moix ou ses détracteurs ? Ni les uns ni les autres. Mais à choisir, plus les seconds que le premier. Et relayer ce genre de vidéos m’inquiète aussi sur l’état émotionnel et réflexif de nos contemporains, prêts, comme dans les jeux du stade, à rentrer dans le jeu « pouce levé/pouce baissé » leur donnant droit de vie ou de mort médiatique sur un homme qui leur est donné en pâture sur l’arène. Moi, perso, je préfère rester hors du stade.