Loin de toute sympathie ou accointance avec La République En Marche, ça commence à devenir franchement pénible, ce lynchage médiatique orchestré autour de la députée Claire O’Petit, certes un peu brute de décoffrage mais certainement pas idiote, paresseuse et insensible aux autres et aux plus pauvres (elle a été commerçante, que je sache ! Elle fait partie des petites gens).
 

 

Ce genre d’attaques gratuites des supposées « Consciences de l’Humanité », des maîtres de la Gnose (connaissance absolue) et de l’Info immédiate, qui s’arrangent pour faire passer ceux qui ne rentrent pas dans leur course effrénée aux scoops ou à la donnée croustillante humiliante ou culpabilisante, pour des « beaufs », des « déconnectés », des « indifférents », des « politiciens sans coeur éloignés des réalités de leur temps », me révulse. Celui qui ne sait pas est « coupable » ! Mais où va-t-on ? De quelle « réalité » parlent-ils, ces bourgeois-bohème de l’émission Le Quotidien, confortablement installés dans leur fauteuil et à l’affût du moindre dérapage pour diaboliser quelqu’un? Pour qui se prennent-ils à juger tout le monde? Ils ne se rendent même pas compte qu’ils confondent la connaissance avec la vraie charité en actes. Car ils ne se déplaceront pas à Mayotte pour aider les pauvres : ils sont trop occupés à accuser ceux qui n’y vont pas à leur place !