Cathos Unis Contre l’Hétérosexualité. Un mouvement apoliticien et confessionnel assumé.

La complicité d’Aleteia avec la Franc-Maçonnerie

 
Le plus dingue, c’est la collaboration (couplée à l’ignorance crasse) des journalistes d’Aleteia. Croyez-vous que dans leur article, ils parleraient ouvertement de la Franc-Maçonnerie (alors que c’est clairement le cas) et qu’ils dénonceraient? Pas du tout ! Parce qu’eux-mêmes sont francs-maçons, au moins au niveau des idées, même s’ils se disent « cathos ». Ces journaleux se contentent d’afficher l’info, dans une pseudo neutralité journalistique… mais en réalité, ils sont complètement complices. Car comment rester « neutre » face à une réalité pareille?

La folie justicière du dictateur Trump

 
Je rappelle que des pseudos « catholiques » traditionalistes qui votent extrême droite se sont foutus de ma gueule parce que je décrivais Donald Trump dès son élection comme un « dictateur». Je maintiens plus que jamais mon jugement.

 
Hier, devant la NRA (puissant lobby des armes aux États-Unis), le président nord-américain, qui se dit « chrétien » (à la sauce protestante), a déclaré ouvertement que si, en France, les Français avaient été armés, si au Bataclan des spectateurs avaient eu le droit de porter des armes, ils se seraient évités le bain de sang qu’ils ont vécu…

 
Trump joue en réalité au cow-boy moraliste, au shérif justicier, qui a le culot, la sincérité, et finalement la folie, de présenter la légitime défense, la vengeance et le port d’arme à feu, comme des (je cite) « droits sacrés donnés par Dieu » (et ceux qui ne rentrent pas dans sa dialectique du oeil pour oeil dent pour dent, comme des couilles molles). En gros, il habille la vengeance de divinité, et fait des fusils et des révolvers des dons/des instruments offerts par Dieu. En résumé, il confond la justice avec l’Amour, ou bien la justice humaine avec la justice divine. Ça s’appelle de la mégalomanie, le machiavélisme (la fin qui justifierait les moyens), le justicialisme, un orgueil monumental. Ce type, s’il ne se convertit pas rapidement, est un danger public et mondial.

Nos évêques français à côté de la plaque

 
Je viens de frôler l’attaque cardiaque à l’instant : un ami (homo, et de plus de 60 balais) vient de me montrer les documents de l’épiscopat français au moment du PaCS, en 1998, qu’ils avaient conservés. Et en sachant que ça allait me faire bondir (car il a découvert récemment mon aversion pour l’hétérosexualité), il m’a ouvert à la bonne page: « La société ne peut être qu’hétérosexuelle ».
 
Les évêques français sont à côté de la plaque. Voilà les dossiers sociétaux sur lesquels ils planchent (« planchent »… c’est le cas de le dire !) actuellement :
« Recherche sur l’embryon »
« Assistance médicale à la procréation » (AMP)
« Gestation Pour Autrui »
« Don d’Organes »
« Thérapie génique germinale »
« Intelligence Artificielle »
« Interactions biologie-psychisme »
« Fin de Vie »
« Diagnostique (dépistage) prénatal »
 
Rien sur l’homosexualité, l’hétérosexualité (qui sont LES entrées de toutes ces lois transhumanistes que soi-disant ils combattent).
Rien sur le boboïsme.
Rien sur les Fins dernières.

La Franc-Maçonnerie en fête sur les Doodle Google

 
La Franc-Maçonnerie en fête sur le Google Doodle d’aujourd’hui, rendant hommage à Julie-Victoire Daubié, la première bachelière de France. Vous allez me dire que j’exagère, car le symbole n’est jamais de l’ordre de la preuve ni de l’évidence. Mais quand même ! Et encore : je ne relève même pas les deux 666 stylisés… Comme le dit Serge Abad-Gallardo, ex-franc-mac, toute la Franc-Maçonnerie repose sur le symbolisme, et donc sur l’implicite. Mais c’est là quand même.

Le loup « Transparence » de la Blockchain

Les promoteurs de la Blockchain (voir l’article de Newmanity) sont en train de nous enfumer. Le slogan de la « transparence » vient subtilement remplacer la primauté de la Vérité ou de la vraie liberté (en Jésus), sous prétexte de « droit à la portabilité ou à l’oubli »… et pour finalement tracer tout le monde.
 

 
Ce sont les anges qui sont transparents. Pas les Hommes incarnés (en Jésus).

Pour Macron, des Humains peuvent n’être « rien » ou « des monstres »

 
Il y a un truc qui me sidère chez Macron : c’est sa vision désincarnée de l’Humain. Il est capable d’un côté de verser dans l’anthropocentrisme personnaliste (« la Personne » et l »Humain avant tout) et tout de suite après de dire que des personnes ne sont « rien » ou « des monstres », comme le démontre son discours du 7 mars 2018.

Censure sociale de ce qui est pourtant défendu socialement

C’est complètement flippant, cette censure et injonction à la « neutralité » en matière de politique, sexualité et religion. On n’est plus autorisés à afficher quoi que ce soit à propos de ces domaines, à penser différemment, sous peine de se voir condamné pour « discrimination », et au nom du sacro-saint « devoir de réserve ». #DictatureDeLaNeutralité (N.B. : Je ne suis ni catalaniste ni indépendantiste. Le débat n’est pas là.)
 

L’aspirateur à âmes nommé Escape games

Je vois un boom des « escape games » (sorte de jeux de rôles grandeur réelle) à Paris. De plus en plus ésotériques (les thématiques tournent autour de la magie, Harry Potter, les confréries secrètes, etc.). Il y a énormément de salles qui s’ouvrent à Paris. Sous le prétexte du « jeu », de l’ « expérience » et de « l’aventure entre amis », l’Antichrist attire à lui plein d’âmes de personnes qui ne connaissent pas Jésus ni l’Église, qui sont fascinées par ce retour mondial au mystère, à l’irrationnel, au surnaturel, et qui se laissent happer. Ça m’effraie, et je me permets de vous mettre en garde (et tant pis si je passe pour un parano).
 

Mentís

 
Mentís. No es un éxito, puesto que no habláis de homosexualidad, que ES la coartada principal de esta ley (y no « el Niño », « la Vida », « la Familia ») y que no escucháis a las personas homosexuales continentes católicas. Esta ley se impondrá de otra manera (« lucha por las diversidades/contra las discriminaciones »).

Photo de Porter et Trump

 
J’adore cette photo de Rob Porter et de Donald Trump, prise hier : le « jeune premier » face au bulldog stoïque, impassible, boudeur et sur-maquillé. Après ça, les « cathos » de la Fachosphère continueront à défendre Trump en le faisant passer pour une victime de l’antifascisme moralisant…