Philippe-Ariño

“Ce qui coince dans les discussions avec mes amis encore pro-mariage-pour-tous, c’est qu’ils intègrent sans réfléchir que pour aimer vraiment on peut se passer de la différence (et notamment de la différence des sexes), alors que l’amour est précisément défini par l’accueil de la différence (et surtout de la différence des sexes qui, quand elle est vraiment reçue, est la meilleure base pour s’aimer et se compléter le plus simplement possible). Eux qui prônent le respect des différences à tout va, ils sont incapables d’honorer les différences les plus fondatrices de l’Amour et de l’Humanité, ou de voir qu’ils soutiennent un modèle ou un droit social (« le mariage asexué », « l’Amour sentimental et désincarné », « l’Égalité ») qui les nient ! Ils sont prêts, dans une même phrase, à soutenir que les différences sont magnifiques et qu’elles n’existent pas ou qu’elles sont accessoires. C’est effrayant, cette contradiction, cette discrimination qui se fait au nom de la lutte contre la discrimination.”

Philippe Ariño