C’est incroyable comme ce que j’ai dit sur l’hétérosexualité en tant que diable (ou la Bête) déguisé en différence des sexes se révèle vrai, y compris dans le documentaire que je prépare. Les rares fois où les intervenants sortent un argument de mauvaise foi (pour au fond justifier leur propre croyance en « l’Amour » homo ou en l’ « identité homo »), le mot « hétérosexualité » (confondue avec la différence des sexes) sort. Ça ne loupe pas. L’hétérosexualité, c’est vraiment la Bête.