En ce moment, on observe un phénomène de plus en plus flippant pour notre monde qui nous impose une inversion complète des valeurs tout comme une transgression des différences fondatrices de l’Humain (à commencer par la différence des sexes) : l’autoritarisme des femmes à l’égard des hommes, soi-disant justifié par des millénaires de « domination masculine » (mythe construit de toutes pièces par les féministes qui ont une revanche à prendre sur l’arbitraire de la sexualité). Et si encore c’était pour les bonnes raisons que les femmes médiatiques faisaient leur loi et recadraient les hommes médiatiques… Mais même pas. L’autoritarisme misandre s’exerce en plus sur le paraître, le mensonge, l’humiliation ou le nivèlement par le bas. Tout pour rabaisser les hommes et les caricaturer en bébés, en faux princes charmants, en mauviettes, en brutes, qu’ils ne sont pas. Ça commence par la taquinerie humoristique, et ça finit en humiliation.