Voilà. Ce que j’avais écrit dans mon livre « L’homophobie en vérité »  en septembre 2013 se produit actuellement :
« J’en entends beaucoup dans les rangs des anti-Loi Taubira qui pensent vraiment que le futur iceberg vers lequel on se dirige est la promulgation de la PMA et de la GPA. Non. La PMA et la GPA ne seront jamais promulguées dans la loi Taubira. Notre gouvernement l’a déjà décidé depuis bien longtemps… même s’il se gausse déjà de voir certains militants anti-mariage-pour-tous paniquer. Il va hypocritement faire semblant d’en débattre lors des États Généraux sur la PMA-GPA prévus en novembre 2013, et feindre d’y renoncer pour se donner à lui-même la preuve qu’il n’est pas si excessif et si inconséquent que nous aurions voulu le croire… et surtout pour déléguer l’acte de la PMA-GPA aux pays étrangers extérieurs à la France ! En bref, nos ministres se contenteront de le dépénaliser sur le territoire français sans pour autant l’autoriser ouvertement. Formidable hypocrisie ! » (p. 36)
Rien ne sert, donc, de riposter UNIQUEMENT contre la GPA. Il nous faut riposter surtout et à nouveau contre le mariage pour tous ET la GPA, mais pas l’un sans l’autre. Si on ne lutte que contre la GPA, nous jouons exactement le jeu du gouvernement qui déconnecte mariage et filiation ( = mariage pour tous), et nous allons nous retrouver nez-à-nez avec un François Hollande qui est tout à fait d’accord avec nous et qui ne voit donc pas l’intérêt de notre nouvelle manif anti-GPA du 5 octobre prochain. Ben oui ! Même si François Hollande a l’hypocrisie de dire au sommet européen à Bruxelles le 27 juin 2014 dernier « Il ne sera jamais question de la légalisation de la […]