Philippe-Ariño

“Les promoteurs du Gender croient en une Humanité divisée selon les pulsions – c’est-à-dire selon la bipolarité faussement anthropologique « les homos/les hétéros » –, selon l’orientation sexuelle, selon les personnes qui nous attirent sexuellement, selon la pratique génitale, selon toutes les altérités de la sexualité (sauf précisément la plus importante quand elle est couronnée par l’amour, à savoir la différence des sexes !). C’est une conception grave et dégradante des êtres humains, même si elle se nie elle-même (« le Gender : ça n’existe pas ! » « Homos, hétéros, bis, ça n’existe pas, il suffit d’aimer, d’avoir le choix et d’avoir le droit d’être ce que l’on veut être ! »), même si elle se dit en des termes libertaires, politisés, amoureux qui ont l’air positifs. Le problème fondamental, c’est que ces soldats mous/agressifs du Gender ne croient plus en un monde fondé sur la différence des sexes aimante ni sur la différence entre Créateur/créatures aimante, les deux socles de notre existence et de l’Amour universel.”

Philippe Ariño