La connerie des gens qui se croient « hétéros » et qui en sont encore à défendre l’existence de la différence des sexes ou la nécessité de la présence d’un père et d’une mère pour la conception et l’éducation d’un enfant

Les gens qui se croient hétéros sont assez cons pour vouloir que la famille naturelle soit reconnue et défendue (comme si toutes les familles naturelles étaient des réussites !). Ils sont assez cons pour défendre le mariage, la famille et la filiation en soi (c’est exactement ce que font les promoteurs de la loi Taubira en face !). Ils sont assez cons pour se battre pour qu’un enfant ait droit à un papa et à une maman (comme si les pro-PMA, les pro-GPA et les pro-mariage-pour-tous ignoraient d’où tout être humain vient, comment il est nécessairement conçu ; comme si les unions homosexuelles accueillant un enfant le privaient systématiquement de la présence de ses parents biologiques ou lui cachaient l’existence de la différence des sexes ! Quelles naïveté et bêtise des hétéros !). Ils sont assez cons pour chercher à ce que la différence des sexes soit reconnue comme existante (alors qu’elle est déjà reconnue comme existante par ceux-là mêmes qui ne font que lui retirer l’amour).

Oui, vraiment, les gens qui se croient hétéros sont aussi cons que les gens pratiquant leur homosexualité.

Il n’y a pas lieu de défendre qu’un enfant « soit né d’un père et d’une mère » : il l’est DE FAIT ! Et les pro-mariage-pour-tous le reconnaissent pour la plupart très bien ! Il ne faut pas les prendre pour des débiles ! Ce n’est pas l’existence de la différence des sexes qui est remise en cause par notre société et par les défenseurs du mariage gay. C’est uniquement le fait que cette différence des sexes soit aimante et qu’elle soit la meilleure condition pour vivre l’amour (à deux ou tout seul) et pour élever un enfant au mieux. Ça, les personnes se présentant comme « hétéros » ne l’ont toujours pas capté. Il n’y a pas lieu de défendre qu’un enfant soit élevé par un père et une mère, et grandisse dans une famille où ses deux géniteurs femme-homme soient présents ou identifiés. Ça, c’est une revendication hétérosexuelle de la pire espèce, qui rejoint exactement le raisonnement abject des LGBT d’ailleurs. Nous ne devons que défendre la différence des sexes couronnée par l’amour (que celle-ci soit ensuite honorée par un mariage et la composition d’une famille, ou bien concrétisée par un célibat consacré heureux). Nous ne devons que défendre la beauté de l’amour entre certains hommes et certaines femmes. Nous ne devons que défendre qu’un enfant soit conçu et élevé par un père et une mère biologiques QUI S’AIMENT. C’est quand même pas compliqué de rajouter l’amour à la différence des sexes, non !?! Enfin, nous devrions être capables de considérer que le respect et la grandeur de la différence des sexes soient expérimentés ailleurs que dans le couple (marié) ou le couple géniteur, mais déjà dans un certain célibat.

 

« Un papa, une maman, y’a pas mieux pour un enfant ! » = slogan hétérosexuel odieux

« Un père, une mère, c’est complémentaire et naturel ! » = mensonge hétérosexuel dix-neuvièmiste mondialisé

« Un papa et une maman qui s’aiment, y’a pas mieux pour un enfant » = slogan génial et vrai

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *