La différence des sexes aimante, ce n’est ni un couple, ni un mariage, ni une famille, ni un enfant.

Philippe-Ariño

“Ce que n’ont toujours pas capté les responsables de LMPT – pourtant, ce n’est pas faute de leur avoir dit dès le départ ! -, c’est que le fait de défendre la différence des sexes aimante n’implique absolument pas de défendre la famille et les enfants. Ça implique de défendre déjà et dans un premier temps la PERSONNE, le célibataire et même la famille à son stade embryonnaire désirant (= le couple). En ne parlant que de la famille et de la filiation (ou pire, en faisant de la différence des sexes un bien en soi), ils n’envisagent la Loi Taubira que sous son dernier aspect, celui qui intéresse le moins la population française qui, quant à elle, s’identifie bien davantage à des célibataires, à des personnes autonomes, à des couples sans enfants ou à des couples stériles, qu’à des couples mariés avec enfants, qu’à des familles traditionnelles. La différence des sexes aimante, ce n’est ni un couple, ni un mariage, ni une famille, ni un enfant. Repeat after me. C’est d’abord une personne humaine. La seule réalité qui nous intéresse.”

Philippe Ariño

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *