L’autoritarisme des œufs


 

Cette fois-ci, la Bête et son arsenal technologique de capteurs, d’alarmes, d’émetteurs de messages, de signaux d’appel, de notifications, d’indicateurs de niveaux et de « besoins », s’avance non plus sous le prétexte de la solidarité, de la sécurité ou de la santé, mais sous celui de la mémoire, de l’écologie et de lutte contre le gaspillage. Dans cette publicité gouvernementale (s’il vous plaît), le frigo-extraterrestre « parle », les œufs « parlent », les animaux « parlent », les robots et l’Intelligence Artificielle singent l’Humanité et commencent à nous donner des ordres, à nous engueuler comme du poisson pourri (pour « notre bien »), à prendre l’être humain pour un empoté. Et nous, bons soldats, nous sommes sommés de jouer les esclaves dépassés par la Gnose et de nous adapter. Je ne sais pas vous mais chez moi, la révolte contre la Bête monte. #TuonsLaBête
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *