Le « droit » en tant que liberté sans liberté

Philippe-Ariño

“Le « droit » demandé par nos contemporains refusant leurs devoirs fondamentaux, c’est en réalité une liberté sans liberté (autrement dit la liberté de suivre ses pulsions et ses conditionnements sans réfléchir).”

Philippe Ariño

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *