« Les racines chrétiennes » de la France : la mauvaise excuse

 

J’entends dire, en ces temps troublés où la France commence à ressembler à un champ de bataille où le laïcisme gouvernemental a orchestré un semblant de guerre de religions, qu’il nous faut défendre le christianisme parce que depuis 1500 ans il fait partie de notre socle identitaire et culturel majeur.
 

Je ne suis pas d’accord. Une chose, une éducation, une culture, n’est pas à défendre du simple fait qu’« elle est nos racines », qu’« elle constitue notre héritage culturel », que « ça fait longtemps qu’elle existe ». Elle pourrait déjà être défendable d’être seulement née hier. Car ce qui compte, ce n’est pas d’abord son ancienneté ni le fait qu’on la pratique depuis des lustres (On aurait pu vivre pendant plus de 2000 ans un esclavage spirituel). Ce qui compte, c’est qu’elle soit juste et bonne. Et la foi catholique est juste, bonne et pacifique. Contrairement à l’Islam, elle est fondée sur l’amour des ennemis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *