Non, nous ne sommes pas tous parents !

Vincent-Rouyer

“Le débat homo/hétéro est un débat stérile. La question du mariage et de la parentalité n’est pas déterminée par une question d’orientation mais par la différence homme/femme. C’est cette différence première qui nous définit en tant qu’individus et c’est d’elle dont nous sommes issus. Il n’y a pas plus de droit des homos qu’il n’y a un droit des hétéros. Il y a un droit pour tous fondé sur la réalité de la répartition de l’humanité en deux sexes. L’erreur fondamentale de ce gouvernement (et c’est un état d’esprit que l’on retrouve à travers tous les projets de loi sociétaux touchant à la famille qu’il s’apprête à mettre en place) repose sur la confusion entre le rôle de parents et le rôle d’éducateurs. Il n’y a besoin pour être éducateur ni d’être en couple, ni d’être de sexe différent. En revanche, le rôle de parents inscrit l’enfant dans une histoire et dans une filiation et suppose l’union (de préférence soutenue par l’amour) d’un homme et d’une femme. Il est assez significatif que des gens qui refusent et renient leurs racines tout en niant le sens de l’histoire (ils renoncent d’ailleurs ainsi à la notion de progrès sur laquelle ils prétendent s’appuyer) ne sachent plus ce que c’est que d’être parents. ”

Vincent Rouyer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *