Cathos Unis Contre l’Hétérosexualité. Un mouvement apoliticien et confessionnel assumé.

La gommette verte rajoutée à notre avatar Facebook

C’est troublant, ces pastilles vertes (la puce électro, la gommette ronde) que Facebook colle nouvellement à notre avatar de profil : vous ne trouvez pas? Comme si on était fliqués et marqués « allumés/branchés », même aux yeux de nos contacts. On s’auto-renifle ensemble grâce à la Bête électronique. On est marqués « en veille » ou « connectés ». On est transformés en feux verts, en signaux d’appel et de présence. Et ce, complètement à notre insu puisqu’on ne peut pas voir sa propre gommette verte sur son avatar profil… La puce se diversifie de manière toujours plus subtile. Et elle se rend de plus en plus collante, même sur les posts de fil de commentaires. V’là ta mouche, Merteuil !

Donner à la SPA a-t-il du sens ?

 
À la personne écolo, défendant ses « amis les animaux », et appelant à donner de l’argent à la SPA (par exemple par une collecte de fonds sur Facebook pour une cause qui lui tient à coeur : sorte de chéque-cadeau solidaire et intelligent), je dirais volontiers ceci : « Tu ne crois pas qu’il y a d’abord des Humains à sauver avant les animaux (sachant que ce sauvetage des Humains contribuera par ricochet à un sauvetage des animaux… puisque ce sont bien certains Humains laissés à l’abandon qui ensuite maltraitent les animaux) ? » Petit problème de confusion des priorités… et surtout, de compromission avec la Bête de l’Apocalypse.

Pour Macron, des Humains peuvent n’être « rien » ou « des monstres »

 
Il y a un truc qui me sidère chez Macron : c’est sa vision désincarnée de l’Humain. Il est capable d’un côté de verser dans l’anthropocentrisme personnaliste (« la Personne » et l »Humain avant tout) et tout de suite après de dire que des personnes ne sont « rien » ou « des monstres », comme le démontre son discours du 7 mars 2018.