Cathos Unis Contre l’Hétérosexualité. Un mouvement apoliticien et confessionnel assumé.

Mise en garde contre l’association oecuménique Coexister

 
Même si elle a l’air de chanter l’ouverture, l’amitié, l’unité et l’entente entre les différents croyants des religions mondiales, je voudrais vous mettre en garde contre l’association oecuménique Coexister, qui adopte typiquement le discours hétérosexuel, c’est-à-dire du culte des différences. Elle organise prochainement une veillée qui célèbre tacitement l’hétérosexualité (il n’est d’ailleurs pas étonnant que la plupart de ses membres se soient positionnés en faveur du « mariage gay »). Par définition – même si ce n’est pas la définition du dictionnaire -, l’hétérosexualité (culte des différences) rejette la primauté de la différence des sexes couronnée par l’Amour (dans le mariage) et la primauté de la différence Créateur-créatures (Jésus et l’Église Catholique). Coexister est un mouvement extrêmement dangereux. Et je ne dis pas cela parce que je diaboliserais l’oecuménisme (le vrai, celui qui reconnaît la royauté divine de Jésus, y compris dans le coeur de nombreux gens non-catholiques), bien au contraire. Je le dis parce que l’altruisme est satanique.

Rupture ecclésiale entre la Russie et la Turquie à cause de l’Ukraine

 
Voilà ce que je vous avais annoncé avec l’Ukraine dans Homo-Bobo-Apo. Nous devons particulièrement surveiller, eschatologiquement parlant, ces deux zones du globe : l’Ukraine et la Perse (Iran). C’est le Vierge Marie, dans le 3e Secret de Fatima, qui nous y enjoint.

Pourquoi parler du « courage » de Mgr Aupetit ?

 
Où est le courage à dire cela si, à côté, Mgr Aupetit soutient l’Union Civile et la confusion de la différence des sexes avec l’hétérosexualité, qui sont les deux socles de la « dictature » dont il joue la victime ?

Le tissu de contradictions des catholiques bobos anars d’extrême droite

Schizophrénie totale des catholiques bobos anars d’extrême droite : se rendant compte que la droite c’est aussi merdique que le gauchisme (je n’ai pas dit « la gauche »), en ce moment ils se mettent à la fois à tirer sur leur propre camp (ex : Maintenant, le blogueur Fikmonskov dénigre la droite) et à dire en ricanant que la droite et l’extrême droite « n’existent pas »… alors que concrètement, ils votent encore pour elles. Ils sont fascinants de contradictions.

Macron : « agnostique » ?

 
Je viens de voir en direct la diffusion de la rencontre entre Emmanuel Macron et le Pape François sur la chaîne KTO. Évidemment, langue de bois de Mgr Matthieu Rougé et d’Étienne Loraillère, et absence totale de critiques sur l’appartenance du président français à la Franc-Maçonnerie. Totale compromission de KTO et des journalistes pseudo « catholiques » avec la Franc-Maçonnerie. Effarant. Et le regard morne du Pape, muselé de partout et criblé de flashs photographiques, m’a fait de la peine.
 
De plus, sur BFMTV ils disent que Macron est agnostique. Plus qu’agnostique, il est déiste et antithéiste, comme tous les francs-maçons, en réalité : ils croient en une énergie surnaturelle (qu’ils peuvent même appeler « Dieu » à l’occasion), mais rejettent la divinité de Jésus et de l’Église-Institution catholique.

Le bébé giflé par un prêtre : pardon

C’était il y a quelques jours. On peut invoquer la vieillesse de ce prêtre (la sénilité, même), le caractère extrêmement isolé et rare de l’événement (la quasi totalité des prêtres catholiques que je connais n’auraient jamais fait une chose pareille) et même le relativisme culturel (il fut un temps où les baffes pouvaient être un rituel épiscopal). Mais là, rien ne justifie pareille violence. C’est honteux. Je m’indigne avec ceux qui s’indignent, et demande pardon en tant que catholique, spécialement aux personnes qui ne connaissent pas la beauté de l’Église et qui seraient, sous l’effet amplifiant des réseaux sociaux, tentées de généraliser à tous les prêtres voire à toute l’Église Catholique, un geste qui, par sa brutalité, peut couper bêtement des générations et des générations de la Foi. Pardon, pardon, pardon !
 

La violence de l’Esprit Saint

L’Esprit Saint, contrairement à ce qu’en ont compris beaucoup de charismatiques, n’est pas une pluie de pétales de rose « Tahiti douche » : hier, dans la première lecture de la messe de Pentecôte, ça m’a frappé : « Soudain un bruit survint du ciel comme un violent coup de vent. » (Actes, 2, 1-11) L’Esprit Saint, ce n’est pas que la petite brise légère et gentillette. C’est VIOLENT.

La prochaine Université de l’Academia Christiana

 
Les bobos cathos anars d’extrême droite ne sont PAS DU TOUT francs-macs ni millénaristes haha ! : la prochaine université d’été d’Academia Christiana s’intitule « Rebâtir la Cité » (ça ne s’improvise pas !), et tout leur programme est basé sur la cohérence, la catholicité, l’esthétique, la Vérité, le cultisme intégral, les racines, la conquête du pouvoir politique, la reconstruction de la civilisation de la chrétienté. Je crois qu’ils ne se rendent même pas compte de leur fondamentalisme.

Nos évêques français à côté de la plaque

 
Je viens de frôler l’attaque cardiaque à l’instant : un ami (homo, et de plus de 60 balais) vient de me montrer les documents de l’épiscopat français au moment du PaCS, en 1998, qu’ils avaient conservés. Et en sachant que ça allait me faire bondir (car il a découvert récemment mon aversion pour l’hétérosexualité), il m’a ouvert à la bonne page: « La société ne peut être qu’hétérosexuelle ».
 
Les évêques français sont à côté de la plaque. Voilà les dossiers sociétaux sur lesquels ils planchent (« planchent »… c’est le cas de le dire !) actuellement :
« Recherche sur l’embryon »
« Assistance médicale à la procréation » (AMP)
« Gestation Pour Autrui »
« Don d’Organes »
« Thérapie génique germinale »
« Intelligence Artificielle »
« Interactions biologie-psychisme »
« Fin de Vie »
« Diagnostique (dépistage) prénatal »
 
Rien sur l’homosexualité, l’hétérosexualité (qui sont LES entrées de toutes ces lois transhumanistes que soi-disant ils combattent).
Rien sur le boboïsme.
Rien sur les Fins dernières.

Il existe une hérésie de la prière

Prier pour l’autre, ça peut être une vraie hérésie. Il existe une hérésie de la prière. Celle qui dit avec une condescendance mâtinée de sincérité piétiste : « (Vous êtes un gros con, un malade, un fou, un pauvre gueux, mais…) je prierai pour vous. ». J’en connais, des pharisiens, qui formulent des fausses prières qui sont des jugements déguisés, des jolies formules convenues (Paray-le-Monial ou FSSPX) qui habillent le mépris de charité chrétienne et de bondieuserie.