Cathos Unis Contre l’Hétérosexualité. Un mouvement apoliticien et confessionnel assumé.

Le terrorisme : la faute à Angela ?

 
Quand j’entends ici ou là des « bons cathos » récriminer contre Angela Merkel sur son prétendu « angélisme » par rapport à sa politique d’ouverture aux migrants, ou pire, sa « collaboration démoniaque » avec l’Ennemi djihadiste, j’ai envie de leur dire : « Ne jugeons pas Angela Merkel du simple fait qu’elle a été bonne, accueillante et chrétienne. » Ce n’est pas parce que le loup est entré dans la bergerie que la bergerie doit être nommée « Bergerie du Diable ». Dit autrement, quand le ver est rentré dans la pomme, ce n’est pas de la faute de la pomme. Ceux qui tiennent le discours « Trop bon, trop con », ou qui jettent la pierre à Angela Merkel qui a eu le courage de l’accueil en sachant très bien les conséquences, ou qui critiquent le Pape sur son appel à l’accueil des migrants, inversent à mon avis le mal. Ils réagissent exactement comme le fils aîné de la parabole du Fils prodigue, ou bien comme les ouvriers de la première heure. Personnellement, ça ne me plaît pas du tout. Je préfère condamner les gens qui agissent mal plutôt que ceux qui les « auraient » laissé mal agir. Ne prenons pas les choses à l’envers en inculpant le Bien ou les personnes bonnes.

Comment lutter contre DAESH ?

 
Comment lutter contre DAESH ? C’est simple : en voyant l’État Islamique comme la phase embryonnaire du Gouvernement Mondial antéchristique anti-Daesch.
 
(Comme d’habitude, Radio Notre-Dame est à côté de la plaque.)
 
Quels peuvent être les moyens de notre action… par radio_notre_dame
 

La dictature antéchristique de la SÉCURITÉ, de l’unité et de la paix (soutenue par Sarko et Hollande)

 
Au nom de tous les plus beaux idéaux anti-terroristes et pacifistes, au nom d’un nettoyage (désarmement) nécessaire, regardez comment débarque peu à peu la dictature positiviste de la SÉCURITÉ, dictature qui sera instaurée par le Gouvernement Mondial et l’Antéchrist. Écoutez bien ce qui transparaît du discours de Sarkozy (un homme que j’ai vraiment du mal à voir en peinture) mais aussi de François Hollande : « Nous devons garantir ce qui devrait être une obsession : la SÉCURITÉ des Français. » déclare textuellement Nicolas Sarkozy à TF1.

 
Rappelons-nous, il n’y a pas si longtemps, la dictature de la « Doctrine de la Sécurité Nationale », venue des États-Unis, dans les années 1970, qui avait, au nom de la « Sécurité et de la Paix », placer des dictateurs dans quasiment tous les pays d’Amérique Latine et fait des milliers de morts. Rappelons-nous aussi ces mots bibliques venant de saint Paul aux Thessaloniciens (5, 1-11) : « Frères et sœurs, au sujet de la date et du moment où le Seigneur viendra, vous n’avez pas besoin qu’on vous écrive. Vous le savez très bien vous-mêmes, le jour du Seigneur arrivera comme un voleur dans la nuit. Quand les gens diront : ‘Quelle paix ! Quelle sécurité !’, alors tout à coup, ce sera la catastrophe. » Nous devons nous méfier de ceux qui défendent la Paix, la Sécurité et l’Unité, sans référence au Christ.

 
Dans le discours de Sarko, tout annonce le prochain adoubement de l’Europe au Gouvernement Mondial. L’ancien président français sacralise la notion d’Unité (mais pas d’Unité autour du Christ : l’unité en soi), il sacralise la notion de Paix (mais pas la Paix du Christ : la paix en soi). N’oublions pas que le mot « sécurité » est […]

L’État Islamique, c’est personne. Et surtout, surtout, c’est toujours les autres !

 
J’ai vu sur le mur Facebook d’un journaliste (catho, pourtant) ce commentaire élogieux sur le mensonge « informatif » que nous donne à bouffer les Occidentaux atlantistes braquant les caméras sur la Syrie pour nous faire peur (alors que la guerre des gangs en ce moment au Mexique ou Boko Haram en Afrique font encore plus de morts qu’en Syrie ou en Israël) et surtout pour faire diversion sur leurs plans communautaristes : affaiblir l’Europe et le Moyen-Orient afin d’y installer un Gouvernement Mondial dont le bébé est l’OTAN. Un mensonge qui diabolise les uns, s’innocente les coupables, et se donnent en plus des airs d’experts objectifs (avec des schémas, des statistiques, des chiffres…). On rêve !)
 

 
À en croire le journal corrompu Le Monde, en gros, derrière l’État Islamique il n’y aurait personne. Surtout pas l’Occident !… comme par hasard… alors que l’EI, c’est nous! C’est le gros de leurs troupes. EI, ce sont des gens qui, dégoûtés de l’Occident qu’ils ont côtoyé, s’en vengent. Et ce sont nous qui les armons, les finançons ! Selon le journaliste Arthur Herlin qui revient de Syrie, pour avoir un schéma réaliste, il faudrait « retirer tout l’agglomérat derrière la part ‘rebelles anti Assad’ et mettre celle-ci derrière l’État Islamique »… Voilà voilà.

Trois avertissements mondiaux puissants et mettant le feu au poudre

 
Trois événements mondiaux retiennent mon attention en ce moment. Ils sont à la fois déjà là et larvés. Ce relevé n’est donc absolument pas là pour faire déprimer ou paniquer, mais au contraire pour avertir et appeler à la confiance et à la conversion au Christ.
 
Le premier, c’est l’arrivée de la deuxième partie du Synode sur la famille, au Vatican, du 5 au 25 octobre 2015. Je vois d’une part les tentatives déjà nombreuses, venues des athées mais aussi malheureusement des cathos et des évêques, de prendre le Pape François à leur propre piège, et d’autre part, la nécessaire chute du discours papal sur l’homosexualité (j’en sais quelque chose : même quand on parle bien de ce sujet, on réveille une division forte dans le monde et dans l’Église, et on est incompris/détesté/craint de la très grande majorité).
 

 

 

 
Le deuxième événement (puissant symboliquement), c’est le démarrage quasi officiel de la Troisième Guerre mondiale, avec l’envenimement de la situation au Yémen, et l’attaque des Russes en Syrie (pour soutenir Bachar ?) hier, mercredi 30 septembre 2015.

 
Le troisième événement, c’est l’inévitable (?) écroulement de Wall Street, et plus gravement de la monnaie extérieure à l’être humain (écroulement boursier qui annonce la « nécessité » de la puce électro pour tous). Certains économistes, plus ou moins solides (mais quand même), nous annoncent la chute des cours financiers pour l’automne de cette année.
 

 
Cela dit, il y a, dans ce ciel obscurci, un horizon d’Espérance. Les jeunes lycéennes nord-américaines veillent !

La « liberté d’expression » = l’opium pour éviter de penser

“Pour TF1 hier soir (samedi 14 février 2015), au JT de Claire Chazal, seule conclusion analytique des attentats de Copenhague = « la liberté d’expression ». #LiberteDExpression = opium du Peuple”
Philippe Ariño

Un « droit au blasphème »?

“ Notre époque qui prétend au droit au blasphème et laisse entendre que ne pas être Charlie serait un sacrilège n’est pourtant pas dépourvue de vaches sacrées. Le besoin de sacré est dans le cœur de l’homme, on ne peut l’abolir. On s’est juste contenté de le déplacer de Dieu vers des idoles, de l’absolu vers le relatif. ‘Laissez une paroisse sans prêtre, disait jadis le saint curé d’Ars, et on y adorera les bêtes’. Tel est l’état de notre société. Peut-on réellement parler d’un progrès ?”
Vincent Rouyer

Délit de blasphème

“ Manuel Valls : ‘Le délit de blasphème n’est pas dans notre droit et ne le sera jamais.’ En réalité, le délit de blasphème existe toujours mais il a changé d’objet. On a simplement remplacé Dieu par quelques idoles qui s’appellent histoire officielle, homosexualité, politiquement correct. Lorsqu’on considère qu’une opinion (même très désagréable) est un délit et que l’on doit l’interdire plutôt que la combattre par des arguments et des preuves, je pense que Mr Valls ferait bien de réfléchir à deux fois avant de sortir des sottises.”
Vincent Rouyer

« Les racines chrétiennes » de la France : la mauvaise excuse

 
J’entends dire, en ces temps troublés où la France commence à ressembler à un champ de bataille où le laïcisme gouvernemental a orchestré un semblant de guerre de religions, qu’il nous faut défendre le christianisme parce que depuis 1500 ans il fait partie de notre socle identitaire et culturel majeur.
 
Je ne suis pas d’accord. Une chose, une éducation, une culture, n’est pas à défendre du simple fait qu’« elle est nos racines », qu’« elle constitue notre héritage culturel », que « ça fait longtemps qu’elle existe ». Elle pourrait déjà être défendable d’être seulement née hier. Car ce qui compte, ce n’est pas d’abord son ancienneté ni le fait qu’on la pratique depuis des lustres (On aurait pu vivre pendant plus de 2000 ans un esclavage spirituel). Ce qui compte, c’est qu’elle soit juste et bonne. Et la foi catholique est juste, bonne et pacifique. Contrairement à l’Islam, elle est fondée sur l’amour des ennemis.

L’islamisation boostée par les Lumières

“L’Occident déchristianisé et amnésique s’imagine que l’Histoire a commencé avec la Révolution française, et que la colonisation résume donc nos relations avec le monde musulman. Ce dernier, qui a la mémoire plus longue, joue à fond de cet argument culpabilisant et inhibant. De la rancune des croisades à la nostalgie de l’Espagne islamique, il n’a, lui, rien oublié. Apparemment moins disposés que les Chrétiens à l’examen de conscience et à l’autocritique, les Musulmans leur font reproche d’avoir, même temporairement, reconquis d’anciennes terres chrétiennes. Comme en leur temps les Marxistes, ils semblent considérer que l’Histoire est à sens unique, et que toute tentative d’en remonter le cours est proprement scandaleuse. (Article initial)”
Michel Garroté, cité par Vincent Rouyer