CIVITAS promeut l’hétérosexualité : Ça vous étonne ?

(par Philippe Ariño)

Philippe-Ariño

CIVITAS promeut l’hétérosexualité et les groupuscules d’extrême gauche ou d’extrême droite sont les seuls à croire en elle. Ça vous étonne ? Moi pas du tout ! L’hétérosexualité étant par définition une idéologie figeant les hommes et les femmes dans des rôles qui ne leur permettent pas de se rencontrer et de s’aimer librement, il est complètement logique qu’elle soit défendue ET par les libertins d’extrême gauche ET par les bourgeois d’extrême droite qui se disent « cathos » mais qui détestent l’Église et les « catholiques d’après Vatican II ». Autrement dit CIVITAS et les membres de la Fraternité saint Pie X. Ces derniers, lors des Manifs anti-mariage-homo, étaient d’ailleurs les premiers à scander des messages aussi absurdes qu’anodins et typiquement hétérosexuels (« Nous sommes tous des enfants d’hétéros !! »), ou bien à vider la différence des sexes et la procréation de tout amour (« Un père, une mère, c’est élémentaire ! » ; « Papa, maman, c’est évident ! » ; « Père + Mère = enfant » ; etc.), car sans s’en rendre compte, ils sont autant les promoteurs d’un ordre hétérosexuel que les pro-mariage-pour-tous. La seule différence, c’est que les uns l’invoquent pour le diaboliser, et les autres pour le sacraliser et s’y identifier. Mais les deux camps s’accrochent au même mythe.

 

D’ailleurs, il y a de ça 4 jours (le 11 juillet 2013), j’ai eu le bonheur de recevoir dans ma boîte aux lettres un e-mail de la rue des Chasseurs (pan ! pan !) – doux nom de l’adresse du Siège Social du mouvement CIVITAS – écrit par Alain Escada, son sexy président. Le courriel s’intitule ainsi : « Une politique pour un monde où l’hétérosexualité ne serait pas normale ? » (sous entendu : « Mais où va-t-on si même l’hétérosexualité, qui devrait être la norme naturelle divine à défendre, est montrée comme un délit par l’État français et qu’elle perd son statut de norme sociale ??? ») Alain Escada y défend bec et ongles l’hétérosexualité et craint qu’elle soit anéantie par un « État totalitaire qui cherche à détruire l’hétéronormativité et qui considère les hétéros comme anormaux », et par une souterraine mafia LGBTQI (« LesBiGayTransQueerIntersexes ») dont il gonfle considérablement la puissance pour encore plus (se) faire peur, et surtout pour se justifier d’être aussi incisif que ses détracteurs. Pour ce monsieur, s’attaquer à l’hétérosexualité revient à s’attaquer à la famille et à Dieu. En revanche, comme par hasard, jamais Alain Escada ne parle d’amour ni de désir entre l’homme et la femme, de familles aimantes, quand il la défend. Son discours est sec, nataliste, familialiste et « théologique » par principe et par anti-conformisme : pas par amour ni par liberté. Ses ennemis (les médias, les athées, l’idéologie laïcarde et relativiste, les cathos ordinaires, les gens de gauche, la société post-moderne toute entière, la République !) ont plus d’importance à ses yeux que ses amis, que l’Église catholique, que l’amour dans la différence des sexes et dans la procréation.

 

La preuve, donc, qu’on peut être contre le « mariage pour tous » sans pour autant être intelligent, sans pour autant avoir compris la Loi Taubira et s’y opposer pour les bonnes raisons. La preuve qu’on peut défendre en apparence la famille sans l’aimer et tout en cautionnant inconsciemment (dans la paranoïa et la victimisation anti-fasciste) un modèle hétérosexuel qui la détruit, tout en étant soumis intellectuellement au clivage homophobe ET gay friendly « les homos/les hétéros », exactement comme les pro-mariage-pour-tous et les couples homosexuels.

 

Oui, plus que jamais : méfiez-vous des promoteurs de l’hétérosexualité. Ils sont extrêmement dangereux, car ils défendent la famille sans le corps ou sans l’amour.

 
 

Philippe Ariño

 
 

P.S. : Au fait, si vous voulez rigoler un bon coup, inscrivez-vous à l’Université d’été de CIVITAS à Unieux du 26 au 29 juillet. Moi, c’est bête mais je peux pas (j’ai aqua-poney). Sinon, j’y serais allé avec plaisir pour écouter les brillants topos pro-hétérosexualité de Vivien Hoch et des autres. Vous me raconterez ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *