Vincent-Rouyer

“La question est effectivement importante. Il peut exister entre deux personnes de même sexe une relation d’amitié qui est loin d’être négligeable. Cette relation peut être belle et forte et procède de l’amour de Charité autant que de Philia. Ce qui est trompeur dans le désir homosexuel – qui évacue la différence de sexes – c’est l’illusion de parvenir à une complémentarité équivalente à celle que peut prodiguer la différence homme-femme (et ce, quelles que soient par ailleurs les différences entre chaque membre du couple homosexuel). Cette différence/complémentarité est ontologique, elle a de plus dans une perspective chrétienne une dimension d’éternité dans la mesure où elle est le reflet de la relation entre les personnes de la trinité (différentes bien que de même nature divine). En cela, le désir homosexuel apparait comme un leurre mais il en va de même du désir hétérosexuel qui s’attache à une image superficielle du couple femme-homme sans mesurer la profondeur de la différence.”

Vincent Rouyer