Philippe-Ariño

“Le débat sur le « mariage pour tous », c’est vraiment maintenant ! Car contrairement à ce que disent les pro-mariage-pour-tous qui jouent l’exaspération en faisant croire à l’opinion publique que le débat a déjà eu lieu, qu’il est définitivement clos depuis la promulgation de la loi, et qu’il aurait donné lieu à beaucoup trop de « dérapages » (lesquels, Monseigneur ?), nous devons plus que jamais rappeler que le débat n’a jamais eu lieu parce que nos détracteurs ont passé leur temps à nous dénigrer, à nous accuser d’« homophobes » et de « fascistes » pour nous empêcher de parler, sans chercher le moins du monde à comprendre un seul de nos arguments contre la loi Taubira. Nos gouvernants ont tout mis en œuvre pour étouffer discrètement les échanges et imposer à la masse indifférente leur point de vue. Est-il besoin de rappeler que lors des auditions organisées par Monsieur Erwann Binet (le rapporteur officiel du « mariage pour tous ») à l’Assemblée Nationale, les anti-loi Taubira ont eu deux fois moins de temps de parole – 212 minutes – que les pro – 399 minutes ? Le débat et l’expression d’une opposition à une loi aussi grave que la loi Taubira sont des droits ! Nous ne nous laisserons pas faire !”

Philippe Ariño