Les gars, et si on se détendait ?

Philippe-Ariño

“Symptôme d’époque pour nous les hommes ? Probablement (Et du coup, les filles, ça les crispe, ça les rend aussi compliquées que nous). J’entends de plus en plus d’amies célibataires de mon entourage, bourrées de qualités, tomber sur des hommes qui, sans être homosexuels – mais peut-être qu’ils vivent précisément un stade intermédiaire -, jouent les torturés, les Dorian Gray qui ne savent pas ce qui veulent et qui ne veulent pas s’engager, les romantiques version « séduction fatale et dépressive ». Putain, les mecs, vous avez la chance de ne pas être homo. Alors profitez-en ! Et ayez, pour le coup, le courage de ne pas devenir hétéros, autrement dit des caricatures de masculinité ! Simplifiez-vous, éteignez le porno, arrêtez vos conneries, redevenez drôles et forts, redevenez des écoutants, faites les choix vrais dont vous avez toujours rêvés au fond ! (et vous, les filles, arrêtez de nous stresser, de renforcer notre mélancolie et d’être chiantes parfois lol). (C’était le coup de gueule du dimanche matin.^^)”

Philippe Ariño

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *