Passage radio d’Albéric Dumont ce matin sur « Europe 1 » avec Morandini

Europe 1

 

Voilà… mardi 16 septembre 2014. Albéric Dumont vient de passer sur Europe 1 avec Morandini.

 

Comme d’habitude, ses opposants l’ont cantonné sur le même quatuor thématique « homosexualité – hétérosexualité – homophobie – Amour ».

 

Et comme lui n’a pas voulu se positionner sur ces quatre sujets, et les a balayés d’un revers de main par manque de courage (« On ne lutte pas contre les couples homos. »  ; « On n’est pas homophobes »  ; « Un couple de femmes peut donner autant d’amour à un enfant. » ; « C’est uniquement contre les conséquences de cette loi qu’on lutte. »  ; blabla) pour s’acharner comme d’habitude à défendre d’autres sujets (toujours les mêmes : la filiation, les « conséquences »  de la loi Taubira ; et le pire, c’est qu’il n’a même pas osé assumer que les parents adoptants et non-biologiques ne sont pas les vrais parents de l’enfant adopté), ça a donné le même dialogue de sourds.

 

D’ailleurs, en soutenant qu’il n’est pas contre la loi Taubira, mais uniquement contre « ses conséquences », Albéric Dumont ment. Son récent (ça vient de sortir : avant, il n’assumait pas) discours sur l’éventuel projet, à plus ou moins long terme, d’« abrogation »  de la loi Taubira, sonne faux. Et en plus de ça, il valide le mythe de l’hétérosexualité (« Les couples hétérosexuels qui adoptent ne sont pas de vrais parents alors ? » – La réponse d’Albéric : « Si, mais on ne leur dit pas dans ce cas là qu’ils ont deux mères ou deux pères. » (8:10 – 8:22)).

 

Ce qui me désespère à l’avance, c’est que je devine que la grande majorité des auditeurs LMPT qui l’auront entendu et qui iront manifester le 5 octobre, sont persuadés qu’il s’est bien défendu et que sa copie était parfaite…

 

Tant qu’on ne parlera pas d’Amour, tant qu’on ne parlera pas de la Loi Taubira  en elle-même, ni d’homosexualité, nous resterons inaudibles. À un moment donné, au lieu d’essayer de faire rentrer de force les gens dans notre mode de pensée et nos concepts, en se contentant de changer les virgules et de dessiner des jolies cases, mais sans les rejoindre, il faut peut-être penser à s’adapter… car eux ne s’adapteront pas en premier. Les journalistes et les Français moyens sont tellement crispés sur l’homosexualité et l’homophobie, que l’urgence, c’est de se former sur ces deux thèmes et d’oser en parler.

 

Et la conclusion agressive de Morandini : « Vous ne croyez pas que l’Amour est plus important que la biologie ? »  le prouve.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *