Voilà… mardi 16 septembre 2014. Albéric Dumont vient de passer sur Europe 1 avec Morandini.
 
Comme d’habitude, ses opposants l’ont cantonné sur le même quatuor thématique « homosexualité – hétérosexualité – homophobie – Amour ».
 
Et comme lui n’a pas voulu se positionner sur ces quatre sujets, et les a balayés d’un revers de main par manque de courage (« On ne lutte pas contre les couples homos. »  ; « On n’est pas homophobes »  ; « Un couple de femmes peut donner autant d’amour à un enfant. » ; « C’est uniquement contre les conséquences de cette loi qu’on lutte. »  ; blabla) pour s’acharner comme d’habitude à défendre d’autres sujets (toujours les mêmes : la filiation, les « conséquences »  de la loi Taubira ; et le pire, c’est qu’il n’a même pas osé assumer que les parents adoptants et non-biologiques ne sont pas les vrais parents de l’enfant adopté), ça a donné le même dialogue de sourds.
 
D’ailleurs, en soutenant qu’il n’est pas contre la loi Taubira, mais uniquement contre « ses conséquences », Albéric Dumont ment. Son récent (ça vient de sortir : avant, il n’assumait pas) discours sur l’éventuel projet, à plus ou moins long terme, d’« abrogation »  de la loi Taubira, sonne faux. Et en plus de ça, il valide le mythe de l’hétérosexualité (« Les couples hétérosexuels qui adoptent ne sont pas de vrais parents alors ? » – La réponse d’Albéric : « Si, mais on ne leur dit pas dans ce cas là qu’ils ont deux mères ou deux pères. » (8:10 – 8:22)).
 
Ce qui me désespère à l’avance, c’est que je devine que la grande majorité des auditeurs LMPT qui l’auront entendu et qui iront manifester le 5 octobre, sont persuadés qu’il s’est bien défendu et que sa copie était parfaite…
 
Tant qu’on ne parlera pas d’Amour, tant qu’on ne parlera pas […]