Cathos Unis Contre l’Hétérosexualité. Un mouvement apoliticien et confessionnel assumé.

Il y a ceux qui veillent… et ceux qui ne veillent plus

 
Comment on fait quand :
 
1) on se met à défendre et à créer une absurdité (le « mariage hétérosexuel ») alors que le mariage n’a jamais été une affaire d’oriention(s) sexuelle(s)? Le mariage n’est qu’une affaire de différence des sexes. Mieux : il EST la différence des sexes.
 
2) on se met à défendre la déconnexion du mariage et de la filiation (comme le fait Madeleine de Jessey ; à l’identique des pro-mariage-pour-tous)?
 
 
Je crois que là, il y a un sérieux problème dans le discours. Pourtant, il me semble que, pendant les Veillées parisiennes, j’ai suffisamment insisté sur l’importance de ne pas cautionner l’hétérosexualité. Visiblement, Madeleine devait dormir à ce moment-là, n’a pas lu le site CUCH, ou a loupé un épisode. Mais l’esprit des Veilleurs n’y est pas. Pour cette raison, il est important de ne pas confondre les Veilleurs et Sens Ordinaire (= Sens Commun).
 
 
 
N.B. : Je me permets de rajouter ce gros bémol, suite à des articles lamentables comme celui de Boulevard Voltaire qui traîne en procès Madeleine Bazin de Jessey. D’accord, concernant la sortie de Sarkozy, elle n’a pas réussi à corriger le tir. Certes, elle a fait preuve d’imprudence. Mais la présenter limite comme une collabo, c’est vraiment inadmissible. Ça me fait penser aux attaques que subit Christine Boutin qui pendant 15 ans a essayé d’éduquer, de travailler Sarkozy, parfois avec succès, et souvent avec courage. C’est pareil pour Madeleine. Ne lui enlevons pas ça. C’est le vrai visage de traître de Sarkozy qui doit nous indigner. Pas celui (certes naïf, mais un peu courageux) de ses conseillers qu’il a jetés après emploi. Il faut rendre à César ce qui est à César. Je comprends que Sens Commun ait eu l’impression d’un […]

Largués par rapport aux Veilleurs?

 
Pour ceux parmi vous qui débarquez complètement et entendez parler de ce mouvement naissant des VEILLEURS et des SENTINELLES contre la Loi Taubira, voici 6 petits liens pour vous y repérer et pour vous aider à percevoir son importance :
1 – Le témoignage d’Axel, un des fondateurs
2 – La publication aujourd’hui du livre-témoignage sur les Veilleurs (avec plein de magnifiques photos et textes : je l’ai feuilleté, et c’est un beau cadeau à offrir. On y retrouve entre autres les visages bien connus d’Alix, Madeleine, Gauthier, Axel, etc.)
3 – Le Lien Youtube de l’arrestation d’Alix, la courageuse veilleuse (à qui les Forces de l’« Ordre » ont demandé il y a une semaine de « se disperser »… alors qu’elle était toute seule !). Cette vidéo incroyable commence à buzzer sur Youtube, et ça vaut le coup d’œil ou le partage sur les réseaux sociaux
4 – Le site « Pourquoi je veille » (complémentaire de l’officiel Journal des Veilleurs) qui regroupe des témoignages de Veilleurs ou de Sentinelles debout, qui veillent sur les droits humains fondamentaux en France depuis un an. Merci de lui faire bon accueil.
5 – Si vous ne connaissez pas encore, j’ai appris dernièrement l’existence d’un nouveau groupe de résistance (aux côtés des Veilleurs, du Printemps français, des Antigones, de Camping pour Tous, des Prisonniers politiques, de LMPT, de Jour de Colère, des Mères Veilleuses, des Sentinelles, etc.) : les Gavroches. Bien sympathiques car ils proposent de sensibiliser sur notre cause par la musique de rue. N’hésitez pas à aller voir leur page et à « liker ».
6 – Enfin, le lien sur la soirée d’hier à Vendôme : « Parqués comme des bêtes à Vendôme »

Le slogan le moins hétérosexuel qui soit, je l’ai trouvé chez les Veilleurs

COMMENT ENVISAGER LA SUITE DE NOTRE MOUVEMENT ?

 
État des lieux
 

Notre mouvement est beau, prometteur, historique, entend-on. C’est totalement vrai. J’y souscris complètement. Et dans la joie. Mais a-t-on vraiment mesuré en quoi ? Je ne le pense pas. Du coup, le constat optimiste se fige en auto-contentement, en esthétisme révolutionnaire… et en angoisse pour l’avenir. Il ne suffit pas de vanter l’ « Unité dans la pluralité » pour donner corps à cette assertion.
 
Alors d’emblée, je vous dis : N’ayons pas peur. Notre mouvement est déjà génial, et ne doit pas en rester à l’intuition de ce qu’il est.
 
D’où vient le flottement actuel de notre mouvement, que ce soit aux Veilleurs ou à la Manif Pour Tous et autres groupes d’opposition aux politiques du gouvernement de François Hollande ? Du fait que nous n’ayons pas encore nommé ni identifié notre ennemi : la BIPOLARITÉ HÉTÉROSEXUALITÉ-HOMOSEXUALITÉ, qui définit arbitrairement l’Humanité (depuis les Lumières et surtout depuis 1869, date de création des termes « homosexualité » et « hétérosexualité »), bipolarité qui a anesthésié les esprits de nos contemporains et qui a fait la pluie et le beau temps sur nos pratiques sexuelles depuis un siècle et demi. La majorité d’entre nous s’est habituée à celle-ci, l’a cautionnée, et s’en sent même responsable et fière ! Et pour ce qui est de notre contexte national depuis un an, la majorité d’entre nous s’est déjà résignée à enterrer le « mariage pour tous » (loi Taubira) et pense que l’urgence et le « réalisme » de notre situation nous conduit à parer au plus pressé, au plus actuel, à lutter contre l’ennemi le plus évident et le plus proche : l’idéologie du Gender (c’est l’orientation qu’ont choisi des groupes comme Civitas ou comme la Manif Pour Tous). […]